Gundam Crimson Dawn
Bienvenue sur Gundam Crimson Dawn!

Si c'est votre première visite, nous vous invitons à consulter notre guide en cliquant ici.

Nous vous souhaitons une agréable visite. Smile

_________________
Pour ne plus afficher ce message lors de vos visites, cocher la connexion automatique.


Prenez part à la 1ère Guerre Solaire ~ Forum Roleplay (RP) dans l'esprit de la Saga Gundam
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un prototype très convoité

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fye
+Joueur Acharné+
+Joueur Acharné+
Fye

Masculin Messages : 1131
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 26
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/t303-exemple-c-commandant-fye-fluxius
Dossier Militaire (CO) : Aucun
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t380-dossier-de-fye-fluxius

MessageSujet: Un prototype très convoité   Mer 1 Mai 2013 - 20:59

Dans la ceinture d'astéroïde, loin, très loin des conflits majeurs de la guerre, un classe Sunrise américain est parvenu à se faufiler sans se faire prendre par les autorités stellaires, en évitant soigneusement par de grands écarts les points de contrôle que sont Solaris, Mars et Hélios. Le voyage long de plusieurs semaines, le vaisseau a été volontairement allégé de la moitié de son équipage traditionnel et ne possède que trois Mobile Suit pour se défendre, trois appolos, dont un appartenant au sous-lieutenant Fluxius. Ce dernier, ennuyé par le voyage et s'occupant de son mieux en discutant avec des membres d'équipage ou en effectuant son travail de maintenance quotidienne, se dirigeait vers la passerelle pour faire son rapport journalier au capitaine.
    - Bonjour Capitaine, bien dormi ?
    - Bonjour Fluxius, à dire vrai j'ai connu mieux. Depuis qu'on a pénétré dans cette ceinture d'astéroïde, plus moyen de fermer l’œil sans craindre qu'en mon absence notre vaisseau entre en collision avec un de ces gros cailloux... Regardez donc celui-là par exemple !

Il pointa du doigt devant les fenêtres blindées un immense astéroïde sur la gauche, qui possédait une trainée de petits morceaux de taille variable entre quelques mètres à quelques millimètres seulement.
    - Cela sont les pires... Si on avait pas notre bouclier énergétique, les poussières nous troueraient la coque comme du papier pis le gros morceau nous achèverait en beauté !... Peterson, Tribord toute !
    - Calme, capitaine, ne vous inquiétez pas ! Je vais l'éviter ce gros !... Merde !

Le pilote-opérateur sur le Pont changea brusquement de cap pour éviter un autre morceau d'astéroïde, plus petit cependant, qui cherchait à obstruer le passage et qui aurait pu les percuter et les faire s'écraser sur le plus gros précédemment cité. Poussant un cri de joie relativement modeste, le pilote se voulut rassurant en réaffirmant qu'il n'y avait aucune crainte à avoir. Le capitaine n'était pas vraiment de cette avis mais n'insista pas d'avantage.
    - Bon, Lieutenant, vous vouliez me dire quelque chose ?
    - Euh... Eh bien oui, je venais vous faire mon rapport journalier, capitaine. On a continué à tester les filtres à particules des Appolos mais tout nos tests pour le moment ne sont pas concluant. Pour autant je ne pense pas que nous ayons besoin d'effectuer une sortie spatiale dans la ceinture d'astéroïdes, ça m'étonnerait que l'ennemi se pointe dans les environs, ah ah !
    - Il ne manquerait plus que ça ! Cependant je veux que vous continuez vos tests, en cas de coup dure vous êtes les seuls à pouvoir intervenir.
    - Capitaine ! Nous venons d'établir le contact avec un drone de surveillance, codes d'identifications... C'est le centre de recherche !
    - Ah ! C'est pas trop tôt, mettez-moi en visuel.

Sur les écrans, une image brouillée puis se clarifiant mais avec quelques parasites, notamment au niveau du son, s'afficha. Un homme âgée que l'on reconnait à sa chevelure grisonnante s'exprima :
    - Ici le centre Gravius, enchanté de vous rencontrer, Capitaine Gilbert je présume ?
    - En effet, et vous êtes le directeur du centre je suppose ?
    - C'est exact. Nous vous attendions. Nous allons vous envoyer le drone, interceptez-le et récupérez-y les coordonnées du centre. Je vous retrouve sur place.

Puis la connexion s'estompa. Faisant signe à Fluxius, le capitaine l'ordonna d'aller s'occuper du drone. Celui-ci s’exécuta automatiquement en se rendant au hangar pour effectuer une sortie. Le sergent-mécanicien le regardait d'un œil peu convaincu, mais puisque les ordres étaient les ordres, il fallait donc espérer qu'il n'y ait pas de problèmes sur une sortie de toute manière très brève.
    - Bon et bien, finalement je vais pouvoir tester nos réglages en condition réelle ! Appolo-1, en position sur la rampe de lancement.
    - Bien reçu Appolo-1; vous pouvez sortir.
    - Ok Passerelle, Fye Fluxius, décollage !

Une propulsion soudaine éjecta l'Appolo hors du Frégate, le jetant dans l'immensité spatiale. Fye pouvait apercevoir au dessus de sa tête un astéroïde passer tout près du vaisseau, légèrement dévié de sa trajectoire par la force du bouclier énergétique. Pivotant sur place pour repérer le drone, il finit par se déplacer vers sa direction.
    - Sunrise, j'intercepte le drone... Ça y est, je l'ai ! Je retourne au vaisseau, terminé.
    - Bien reçu, bon travail Lieutenant, terminé.

Quelques instants plus tard, l'Appolo était de retour au hangar sans aucun problème, le filtre n'avait semble-t-il pas souffert mais pour une sortie de seulement quelques minutes, cela ne pouvait pas être considéré comme un test concluant selon le mécanicien.
    - La prochaine fois, promis je resterais plus longtemps dehors ! Dit-il avec un air amusé.
    - Pas la peine, va ! Espère surtout qu'il n'y aura pas de prochaine fois, Fye. Bon laisse moi voir ce drone.

La petite équipe de techniciens s'empara du drone de quelques mètres d'envergure et le connectèrent à leurs outils informatiques. Ils finirent par y récupérer en se battant avec les différentes sécurités un plan localisant le centre de recherche. Fye se chargea d'apporter les données en main propre sur la passerelle afin qu'un opérateur le rentre dans l'ordinateur de bord.
    - Peterson, tu peux nous guider jusque là-bas ?
    - Sans soucis capitaine, on en a juste pour une demi-heure avec ces rochers spatiaux. Je vous conseille de vous reposer un peu, je m'occupe de tout !
    - Très bien. Lieutenant, tenez-vous prêt à sortir en cas de problème, je ne veux pas que nous échouons si près de notre destination, surtout après plus de trois semaines de voyage !
    - A vos ordres, capitaine, comptez sur moi !


Dernière édition par Fye le Jeu 2 Mai 2013 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hajimé Masamune

Hajimé Masamune

Messages : 6
Date d'inscription : 01/05/2013
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/t383-dossier-de-hajime-masamune
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Jeu 2 Mai 2013 - 5:39

Au même moment, dans la même ceinture d’astéroïde

Cela faisait maintenant 2 jours que le Shikigami arpentait le secteur. Plutôt que de faire un vaste détour pour éviter les forces républicaines, le destroyer impérial avait profité d’un mouvement des flottes UT, et de la réaction des forces de la république, pour se faufiler discrètement (à condition toutefois qu’un destroyer puisse faire quelque chose de manière « discrète ») au travers des lignes avancées de la GRS.

L’objectif du Shikigami n’était pas militaire en lui-même, mais il était néanmoins capital pour l’industrie militaire de son pays. En effet, sa mission était de récupérer la cargaison de lourd drones de minage, envoyés il y a de cela plusieurs mois dans la ceintures d’astéroïde afin d’y récolter des pierres et métaux précieux, nécessaire à l’assemblage de multiples composants électronique.

Déjà 4 des 6 drones avaient été vidés de leur cargaison, et le vaisseau suivait à présent le signal codé émis par le 5éme drone. Dans la passerelle, tous étaient concentrés et peu bavard.


-Situation ?

Avantage de 2 années à commander la même équipe, Hajimé n’avait pas besoin de beaucoup de mots pour se faire comprendre, ses subordonnés sachant, par habitude, ce que leur capitaine voulait exactement

-« Le Furhung du lieutenant est à moins de 2 km de l’objectif, elle ne devrait pas tarder à l’avoir en vue »

Le destroyer était en effet bien trop gros pour se faufiler là où les drones, qui faisaient, à vide, une fois et demi la taille et le poids d’un MS lourd, pouvaient aller. Conséquence de quoi, un MS devait à chaque fois s’aventurer dans la ceinture pour entrer les données de guidage qui permettrait à l’appareil, avec l’aide d’un MS, de revenir en un point où il pourrait être récupéré par le vaisseau. Une fois vidé de sa précieuse cargaison, le drone serait réparé, entretenu, puis lancé en un autre point de la ceinture.

-« Ne t’en fait pas mon petit poussin, je récupère ce balourd de drone puis je reviens, ne fait pas de bêtise tant que je ne suis pas là »

Les opérateurs, qui avaient entendu la communication, se retinrent de rire, tandis que le capitaine faisait de son mieux pour masquer son irritation. Pour n’importe quel observateur extérieur, il était difficile de comprendre pourquoi le capitaine Masamune avait gardé à ses coté la très expansive et bien trop familière lieutenant Matsumoto Mais n’importe quel membre d’équipage découvrait très vite que si Hajimé était le cerveau du Shikigami, c’était bel et bien la lieutenant et son caractère très sociable qui faisait tourner le vaisseau, ce qui la rendait pratiquement indispensable.

Quelques minutes plus tard, le MS de Rangiku (Matsumoto) arriva enfin en contact avec l’appareil de minage, et commença et lui transmettre les instructions nécessaire. Mais c’est alors que la situation s’agita au CIC du vaisseau.


-« Capitaine, signal détecté au radar, confirmé par un IFF… identification confirmée, c’est un IFF de l’union »

La réponse du capitaine, transmise par le système de communication interne, fut comme d’habitude sèche et brève

-Maintenant ? Type ? Nombre ? Position ?

-« On vient seulement de le saisir au profit d’un mouvement des rochers dans la ceinture. L’écho est faible et variable, mais il est du niveau d’un vaisseau léger, type frégate ou corvette. Possible qu’il y ai des MS, mais impossible à dire avec les astéroïdes qui troublent nos capteurs. Position en évolution lente, vecteur X25, Y65, Z17 »

Hajimé hésita quand à la marge à suivre. La mission devait prévaloir, mais il ne pouvait pas risquer de laisser un vaisseau UT dans ses basques. D’un autre coté, si le vaisseau UT était là pour une autre raison, il pouvait être bon de savoir laquelle.

-Envoyez Okubo faire une reco discrète, maintenez situation orange

Aussitôt dis, aussitôt fait. Le sergent Akashi Okubo, qui attendait déjà non loin de son appareil, reçu son ordre de mission, avec ordre de ne surtout pas se faire repérer. Les informations sur la dernière position connue du signal furent chargées dans l’ordinateur de bord. Moins de 2 minutes après l’ordre d’Hajimé, le Raserei décolla en direction du mystérieux vaisseau UT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Hyacintho

Xavier Hyacintho

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2012
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f1-dossiers-personnels
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t381-dossier-de-xavier-hyacintho#3205

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Jeu 2 Mai 2013 - 6:54

A bord du classe Nova, la situation était légèrement tendu. Le vieux capitaine Salesbergen, qui pensait couler une guerre tranquille en patrouillant sans crainte dans la ceinture d'astéroïde pour prévenir d'un éventuel danger ou aider un classe Macross en mission, venait d'apprendre que son vaisseau avait été réquisitionné d'urgence puisqu'il était dans le secteur pour participer à une mission Top Secrète dont lui-même n'avait pas connaissance des détails. Son fidèle Lieutenant, Xavier Hyacintho, écoutait ses inquiétudes avec approbation à la passerelle.
    - Ils auraient pu envoyer un croiseur ou une flotille, je vois pas en quoi c'est si urgent de nous envoyer en mission secrète, et mission pour quoi ? Y a que des cailloux ici ! J'ai pas envie d'y laisser mes vieux os à cause de généraux paranoïaques !
    - Allons, allons, calmez-vous capitaine. Pour l'instant rien n'est arrivé, nous devons attendre cet agent spécial, que le QG nous envoie expressément, arrive.
    - Un agent spécial ! Ils pouvaient pas prendre le risque de nous envoyer tout ça en détails par communiqué, non ! On a besoin de nous mais on est pas assez compétent ! Rofl ça m'énerve, je vous laisse les commandes Lieutenant, je vais me reposer dans ma cabine.
    - A vos ordres.

Prenant le fauteuil de son mentor, Xavier essaya de s'y installer confortablement malgré les quelques bourrelets récalcitrants qui refusaient d'épouser son dos, trop habitués aux rondeurs du vieux capitaine. Fixant les écrans de commandes, il commençait déjà à se renseigner sur les différentes données que le vaisseau envoyait. Leur position stable aux abords de la ceinture les cachaient un peu mais les écartaient de tout danger relatif. Il n'y avait rien à craindre et juste à guetter l'horizon.

Après quelques minutes, les capteurs alarmèrent un des opérateurs du CIC :
    - Cap !... Euh, Lieutenant, un contact radar a été établi, probablement un mobile suit.
    - Cherchez à établir son identification. Braquez des caméras vers sa position.

Rapidement un contact visuel affirma l'approche d'un MS, apparemment un Cosmos, ce que l'identification ne tarda pas à confirmer. Une demande de contact sur le canal de l'armée stellaire fut reçu, demande que Xavier accepta. Aussitôt la silhouette d'un pilote apparut à l'écran.
    - Ici Lieutenant Hyacintho, à bord du classe Nova immatricule 641, veuillez décliner votre identité.
    - Ici Phantom, agent spécial envoyé par l'Etat Major d'Hélios. Conformément aux directives, je prends place à bord de votre vaisseau, terminé.

Le contact se coupa aussitôt, Xavier fut surprit et à la fois un peu irrité.
    - C'est une femme on dirait... Et assez irritable.
    - C'est la première fois que vous avez affaire à une membre des forces spéciales, vous aussi, Lieutenant ?
    - Membre des forces spéciales ou pas, ça reste qu'un soldat, je ne vais pas me laisser démonter. Veuillez prévenir le hangar de son arrivé et contacter le capitaine, je me charge de l'accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom

Phantom

Féminin Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t382-dossier-de-phantom

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Jeu 2 Mai 2013 - 7:19

Son voyage à bord du Cosmos avait duré une petite heure, bien trop long à son goût pour rejoindre le Corvette. Que pouvait-il bien faire si loin d'Hélios ? Elle s'en fichait pas mal mais cela l'agaçait car elle se sentait gênée dans sa mission. Le premier contact avec le Lieutenant du vaisseau - un vaisseau aussi faiblard ne pouvait pas avoir de capitaine, évidemment - avait été formel, le strict nécessaire.

Une fois à bord, et à voir la taille du hangar, elle savait qu'elle ne pouvait pas vraiment compter sur eux, cela était mieux ainsi, ils n'étaient qu'une sorte de base de ravitaillement pour elle, moins ils en faisaient, mieux c'était. Sortant de son MS sans enlever son casque, elle se présenta au premier intéressé qui osa lui adresser la parole, le Lieutenant de tout à l'heure dont elle avait déjà oublié le nom.
    - Lieutenant, je vais être bref. Je ne vais pas vous rappeler mes statuts en temps qu'agent spécial. Je suis là uniquement parce que j'ai besoin d'un soutien pour la mission qui est la mienne; vous n'avez rien besoin de savoir d'autre que les instructions que l'Etat-Major m'autorise à vous transmettre.

Sans attendre, elle lui montra un clef qui contenait de précieuses informations sur une position que le corvette devait rejoindre, ou tout du moins approcher et la laisser rejoindre ensuite. Phantom refusa toutefois de le remettre directement au Lieutenant et voulait transférer d'elle-même les données dans l'ordinateur de bord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye
+Joueur Acharné+
+Joueur Acharné+
Fye

Masculin Messages : 1131
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 26
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/t303-exemple-c-commandant-fye-fluxius
Dossier Militaire (CO) : Aucun
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t380-dossier-de-fye-fluxius

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Jeu 2 Mai 2013 - 18:33

Confortablement assis dans son Appolo, Fye continuait durant le reste du trajet à le tester pour garantir son bon fonctionnement. Comme ordonné, il avait conservé sa tenue de pilotage pour intervenir dès que nécessaire, ce qu'on ne lui tarda pas de lui demander, un canal de communication s'ouvrant avec la passerelle depuis son écran de bord :
    - Lieutenant, nous sommes théoriquement arrivé.
    - Bon à savoir, capitaine ! Mais que voulez-vous dire par "théoriquement" ?
    - Eh bien, là où nous sommes, il n'y a que des rochers et...
    - Vous voulez dire un Immense rocher !
    - C'est exact Peterson. Fluxius je vais avoir besoin de vous. Ordonnez à vos pilotes de se préparer à sortir eux aussi, mais sortez seul pour le moment. On va vous envoyer les coordonnées exactes du centre de recherche.
    - Très bien, à vos ordres Capitaine !

La communication coupée, une alerte signalant la sortie de Fye parcourut le hangar pour prévenir les deux techniciens. En se plaçant sur la catapulte, le Lieutenant prévint ses deux subordonnées, les sergents Westwood et Durigue, de se tenir prêt même s'ils l'étaient en réalité déjà.
    - Passerelle, je suis en position de lancement.
    - Bien reçu, attendez encore un peu, un astéroïde obstrue votre sortie... C'est bon, vous pouvez y aller.
    - Bien reçu Passerelle. Appolo-1, Fye Fluxius, décollage !

Une propulsion rapide plus tard, le Mobile Suit se retrouvait dans l'espace aux côtés du classe Sunrise, qui était en position géostationnaire autour d'un immense astéroïde de plusieurs kilomètres de diamètre, presque immobile mais dont quelques rochers venaient ricocher sur son épaisse paroisse.
    - Lieutenant, vous avez reçu les coordonnées ?
    - En effet capitaine, mais il y a erreur quelque part, non ? Cela indique cet astéroïde.
    - C'est ce que nous pensons aussi. Cependant on ne peut pas se permettre de faire un scan complet de l'astéroïde avec le vaisseau à cause de tout ces débris, je vous voudrais que vous vous en chargiez avec votre Appolo.
    - Vous voulez que j'inspecte sa surface ?
    - Exact, envoyez-nous toutes vos données, terminé.

Sans attendre d'avantage, et bien qu'il n'était pas équipé vraiment pour ça, l'Appolo se mit au travail. La surface de ce gros cailloux étaient irrégulière mais ne présentait aucune singularité particulière. Il avait beau l'observer en long et large il n'y avait franchement rien à signaler; même pas la moindre trace d'une "entrée".

Demandant l'autorisation de retourner à bord, c'est soudain qu'un phénomène étrange se produit : un module spatiale, ou plutôt une petite navette pour une poignée de personne grand maximum, venait de surgir littéralement de l'astéroïde !
    - Capitaine Gilbert, vous me recevez ? Le centre de recherche m'a envoyé pour vous guider.
    - Ici Gilbert, je vous reçois. Mais d'où sortez-vous à la fin ?!
    - De l'astéroïde... Ne vous inquiétez pas, suivez-moi.
    - Capitaine, je ?...
    - Lieutenant, suivez-le aussi, nous nous retrouverons au centre, terminé.

La petite navette se plaça juste devant le Frégate puis pivota sur elle-même pour faire demi-tour. Elle semblait comme le remorquer et fonçait directement sur l'astéroïde. Un peu anxieux, les opérateurs constataient avec stupéfaction que la navette s'enfonçait dans l'astéroïde comme dans du beurre, plus exactement il semblait que celui-ci n'était qu'un trompe-l’œil ! Bientôt le Frégate s'engouffra à son tour ainsi qu'Appolo-1, l'astéroïde disparut pour laisser place à une petite colonie spatiale de plusieurs kilomètres d'envergure ! La navette les amena juste dans le statioport de la colonie, où on commença à arrimer le vaisseau pour procéder sans attendre au transfert de marchandise. Son Mobile Suit de retour à bord du Sunrise, Fye s'empressa de se rendre à la passerelle, où le capitaine était en conversation vidéo avec un responsable du statioport.
    - Merci encore d'avoir pris autant de risque pour nous acheminer tout ces victuailles, capitaine Gilbert.
    - Je n'ai fait que ce que l'Etat Major de la Terre m'a ordonné; bien que j'avoue qu'il ne soit pas facile de venir jusqu'ici.
    - En effet, et c'est pourquoi on ne peut se permettre de recevoir des vaisseaux-cargos directement... Nous sommes obligés de vivre en quasi-autarcie mais nous avons encore besoin de la Terre comme vous le voyez. Bref, vos supérieurs ne vous l'ont peut-être pas dit, mais vous avez une autre mission à remplir, le directeur en personne souhaite vous voir pour en parler mais en attendant d'ici quelques heures. En attendant, vous êtes les bienvenus à Gravius.
    - Attendez ! Euh, si vous le permettez, j'ai une question...
    - Lieutenant Fluxius ?... Allez-y.
    - Merci, capitaine. Dîtes, Général, comment se fait-il que nous ayons pu traverser cette illusion alors que les rochers rebondissent dessus ?
    - C'est très simple. C'est en fait un champs de force couplé à un projection holographique afin de berner l'ennemi. C'est une conception de notre colonie et nous en sommes très fier. Pour vous laissez rentrer, nous pouvons affaiblir ce bouclier dans un espace précis car ce n'est pas un tout, mais un ensemble de modules.
    - Général, si je peux me permettre, vous en dîtes peut-être trop...
    - Bah, il n'y a pas peu de risques. Si un espion nous écoute, c'est qu'il sait déjà venir jusqu'à nous. Ça sera tout Lieutenant ?
    - Oui, merci général.


Un champs de force holographique, Fye était curieux et amusé de cette innovation. Cette station, même en plein champs d'astéroïde, était en fait très sûr. Puisqu'il venait d'achever leur voyage, le capitaine lui demanda de se rendre au hangar pour superviser le transfert des marchandises, il serait appeler en temps voulu pour l'accompagner au briefing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hajimé Masamune

Hajimé Masamune

Messages : 6
Date d'inscription : 01/05/2013
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/t383-dossier-de-hajime-masamune
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Ven 3 Mai 2013 - 5:51

Se faufilant au milieu des astéroïdes et autres débris et rochers de toutes tailles, le sergent Okubo approcha rapidement de la position du signal, qui se déplaçait lentement. Une fois qu’il acquit un visuel de la cible, le sergent coupa le propulseur principal de son Raseirei. Utilisant ses propulseurs secondaires, le pilote positionna son MS derrière un gros débris, ne laissant que la tête de son appareil dépasser.

-« Hum, un Sunrise hein ? Qu’est ce que tu fais ici mon bon ami ? »

Le sergent transmis immédiatement un message flash crypté à son vaisseau d’attache, via un système d’émission directionnelle limitant au maximum les risques d’interception. Le message était, du fait de sa nature, plutôt laconique

Citation :
Sunrise repéré sur site, aucune activité, attente instruction



Sur la passerelle du Shikigami, Hajimé n’avait pas besoin d’un plus long message. Sa mission de récupérer les cargaisons des drones ne pouvait rester prioritaire. Il serait certes fâcheux que le Shikigami se fasse repérer, mais le jeu en valait la chandelle si ça pouvait permettre de savoir où se rendait ainsi la frégate UT. De toute façon, depuis le temps que les drones impériaux exploitaient cette zone, ses ressources en minerais rares s’étaient quelques peu raréfiées. Dans de telle condition, la réponse allait de soit
-Qu’Akashi suive sa cible, discrètement, et Rangiku ?

Le message fut aussitôt transmis au sergent. Quand au lieutenant, elle se fit remarquer d’une façon tout à fait typique d’elle, à savoir en apparaissait subitement à quelques mètres à peine des « vitres » qui séparaient la passerelle de l’espace. Moment d’inquiète rapidement balayé tandis que tous dans la passerelle reconnaissaient les formes typiques du Furhung. Ce qui n’empêcha bien sûr pas l’équipage d’avoir droit au rire mi amusé, mi moqueur de la lieutenant. Comme toujours dans ce genre de situation, Hajimé pris pour lui de ne pas réagir, se rappelant une fois de plus à quel point elle pouvait être utile.

-Matsumoto, rentre, on a besoin de ton MS ailleurs

En réalité, bien qu’Hajimé ne le dise pas, c’était bien davantage sa fidèle lieutenant que sa machine que le capitaine voulait envoyer sur place. Sans savoir ce qui se passait exactement, Rangiku compris l’importance potentielle de la situation et se hâta de fini son travail. Avantage du nano-réacteur F1, le MS n’avait pas besoin de réapprovisionnement et pu donc repartir instantanément.



De son coté, le sergent, mal placé, n’avait pas vu d’où arrivait la navette qui guida la frégate vers l’entrée de la base. À force de mouvement millimétrique de la part de ses propulseurs secondaires, il peu toutefois saisir l’entrée du Sunrise dans l’astéroïde.

*Un champ holographique ? D’une telle taille ? Mais comment est-ce possible ? Et sur quelle structure s’appuie le champ ?*

Préférant finalement laisser ces interrogations aux experts, le sergent pris une image de la frégate à moitié enfoncée dans le pseudo astéroïde, et l’envoya immédiatement au vaisseau. Le message, plus gros du fait de l’image qu’il contenait, risquait davantage d’être intercepté, mais le risque devait être pris, aucune phrase courte ne pouvant expliquer ce qu’il venait de voir.



A bord du Shikigami, l’image provoqua à peu près le même effet que chez le sergent Okubo. La meilleure explication était que l’énorme astéroïde abritait une sorte de base de l’UT, camouflée par une technologie inconnue de l’ES, ce qui était plutôt dérangeant.

*Et dire que l’ES n’a jamais su poser une base fixe ici, et ces unionistes y sont arrivés, sans même qu’on le sache. Ça va chauffer dans les hautes sphères*

L’urgence était tout d’abord de prévenir du fait le haut commandement. La récupération du dernier drone passait à présent au second plan.

-Message flash au commandement spatial, priorité haute, secret niveau 1, sur-cryptage maximal. Transmettez-leur l’image, nos coordonnées, et celle du faux astéroïde.

Une fois le message envoyé, et en attendant des instructions supplémentaires, le Shikigami était contraint à l’attente. Hajimé faisait confiance à faire son possible compte tenu des faibles moyens de détection des 2 MS et de l’obligation de rester discret. Les pilotes des 2 Raserei restant (un Raserei et le Zenryoku ayant été laissé à la base pour faire de la place pour les drones dans le hangar) se plaçant en alerte dans leur machine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Hyacintho

Xavier Hyacintho

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2012
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f1-dossiers-personnels
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t381-dossier-de-xavier-hyacintho#3205

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Ven 3 Mai 2013 - 7:06

Ça y était, Xavier ne pouvait déjà pas la supporter. Déjà qu'il n'était pas les supérieurs hiérarchiques trop hautins et sûr d'eux-même ne serait-ce parce qu'ils étaient source de danger inutile à eux seuls, mais cette agent spéciale ne valait pas mieux à se croire tout permis et au dessus de tout. Par réflexe, le Lieutenant préféra se taire, il s'arrangerait pour ne pas lui mettre de bâton dans les roues et surtout pour l'aider que pour ce qui était nécessaire. Moins elle resterait longtemps sur le navire, mieux il se porterait.

Acquiesçant à sa requête, il la conduisit sans dire un mot jusqu'à la passerelle, étrangement elle n'avait pas enlever son casque. Pensait-elle repartir à la minute ? Peut probable, Xavier se mit à penser qu'elle devait prendre tellement à cœur son rôle qu'elle n'osait même pas montrer son visage.
    - Capitaine, voici l'agent spécial. Elle voudrait accéder à l'ordinateur de bord pour enregistrer des coordonnées de vol.
    - Quelle fasse, mais je vous préviens : je n'engagerais mon vaisseau dans aucun combat frontal, l'Etat-Major ne m'a pas mis de clause de soutien armée autre que pour aider à la fuite. Vous avez vos propres directives, nous avons les notre sur ce vaisseau. On va vous donner un coup de main puisque nous le devons mais ça s'arrêtera à ce déplacement.

Xavier était plutôt satisfait de la réponse de son supérieur, il devait en avoir connu d'autres et il avait tout à fait raison, selon lui, de réagir comme ça. Il faut pas se laisser impressionner, pensait-il. Une fois les coordonnées rentrées, le capitaine ordonna aux deux officiers de se rendre au hangar, Xavier avait ainsi l'obligation d'escorter l'agent jusqu'à son appareil, qui subissait au même instant un petit ravitaillement.
    - Je suppose que vous allez directement remonter à bord, vous devez être très concentré sur votre mission... En tout cas, si vous avez pas besoin de moi, je vais aller m'occuper de mon Mobile Suit, j'avais pas prévu de sortie aujourd'hui donc si jamais vous nous attirer des ennuies, il faudra bien que j'y fasse face.

Après un court trajet, le classe Nova qui avait zigzagué entre les astéroïdes s'immobilisa à l'endroit prévu, cependant un opérateur, inquiet, transmit un avertissement aux pilotes :
    - A tout les pilotes, nous sommes en position, mais nous avons repéré une éventuelle présence hostile. Lieutenant Hyacintho, le capitaine vous donne l'ordre de sortir, vous pouvez prendre jusqu'à 2 pilotes avec vous. Agent Spécial Phantom, le capitaine vous avertit qu'en cas de danger, il abandonnera le secteur, terminé.

    * Il ne manquait plus que ça, je suis obligé de sortir !*

    - Sergent White, vous venez avec moi.
    - Roh mais pourquoi ?...
    - Je sais pas, interrogez les étoiles peut-être... C'est un ordre.
    - Ok, ok, à vos ordres Lieutenant.

Deux, plutôt trois, lancement plus tard, Hyacintho à bord de son Nebula et aux côtés du Starlight de White se mirent devant le corvette; soudain une pensée traversa Xavier : les ingénieurs avaient vraiment fait un travail époustouflant de compactage pour arriver à faire rentrer une escadrille de MS dans un si petit vaisseau. Il se demandait même s'il n'avait pas été vidé de certains compartiments pour ça, réalisant soudain qu'auparavant il n'avait jamais été sur une corvette avant celle-ci.
    - Lieutenant, nous allons vous indiquer des coordonnées où effectuer une reconnaissance, ne vous inquiétez pas ce n'est pas dans la direction de notre invité.
    - Bien reçu CIC, terminé.

Indiquant à White de le suivre, Hyacintho et celui-ci sautèrent d’astéroïde en astéroïde au lieu d'utiliser leur propulsion pour garder un minimum de discrétion, éventuellement seules leurs propulseurs auxiliaires pour se stabiliser étaient mis en marche. Soudain, une forme obscure apparut puis disparut, puis réapparut avant de s'évanouïr, elle se dirigeait vers la position de Phantom.
    - Lieutenant, vous avez vu ?
    - Oui Sergent, le radar n'indique rien mais j'ai comme l'impression qu'il y a quelque chose par ici. Restons prudent, je vais envoyer nos images au vaisseau pour qu'ils les traitent.
    - Ok, et quelque ce qu'on fait sinon ?
    - On reste là et on attend, puis si rien ne vient, on rentre.
    - J'aime vos plans, Lieutenant ! Ça tombe bien, j'ai une partie de poker à terminer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom

Phantom

Féminin Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t382-dossier-de-phantom

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Ven 3 Mai 2013 - 7:27

Phantom avait l'habitude à ce que les officiers qu'elle rencontre se montre distant avec elle, voir retissant à la soutenir; elle n'en avait que faire tant qu'on lui laissait la possibilité de se concentrer entièrement dans sa mission. Le message reçut peu avant le décollage n'était pas rassurant mais était tout à fait logique, si les services de renseignements avaient bien fait leur travail, il ne pouvait que s'agir de patrouilles ennemies. Maintenant, il fallait espérer que ces idiots ne désertent pas le champs de bataille et ne la laisse pas se débrouiller seule, bien qu'elle en serait parfaitement capable.

Sortant à bord de son Cosmos, elle revêtit le mirage celluloïd pour se rendre invisible et fonça sans attendre vers la position exacte indiquée par les services de renseignements. A cet endroit, il n'y avait rien que des cailloux mais d'après eux, une source de chaleur anormale, peut-être une arme nouvelle, avait été détectée il y a quelques heures à peine. Son radar s'affola lorsqu'un vaisseau semblait en approche. Elle coupa par réflexe les moteurs et la radio pour se rendre totalement invisible.

Près d'elle, un Frégate terrien s'approchait, comment avait-il fait pour se rendre ici sans se faire repérer par une patrouille ?... Non, la véritable question était comment l'armée pouvait être aussi laxiste et engager des incapables comme ceux de ce corvette ? Peu importait, un vaisseau pareil ne lui résisterait pas longtemps, sauf s'il prenait le temps de déployer ses forces mobiles, force qu'il semblait avoir à observer la sortie d'un Appolo scrutant l'astéroïde.

Sans chercher à comprendre, Phantom resta sur sa position, quand soudain elle sentit son MS partir en arrière et s'enfoncer ! C'est alors que se révéla à elle une immense colonie et un champs de force presque translucide. Pour une surprise, alors cet astéroïde était une illusion ? L'Union Terrienne, à en croire ce Sunrise, se démontrait plus maligne qu'elle ne le pensait, mais cela ne rendait son excitation à les combattre et les exterminer plus grande encore. Remarquant le Frégate pénétrant à son tour dans le périmètre de sécurité, elle osa une légère poussée pour s'accrocher à sa paroi et se laisser entrainer jusqu'au porte du hangar, dans lequel elle prit soin de ne pas pénétrer avec sa machine.

Accrochant le Cosmos sur les abords de la colonie, dans un endroit bien à l'abri des regards afin qu'il ne soit pas nécessaire d'utiliser le camouflage, elle le quitta et s'infiltra via un sas de secours du statioport dont elle pirata l'accès. Maintenant débutait la phase B de sa mission : repérer l'arme nouvelle ennemi et récolter un maximum d'information à son sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye
+Joueur Acharné+
+Joueur Acharné+
Fye

Masculin Messages : 1131
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 26
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/t303-exemple-c-commandant-fye-fluxius
Dossier Militaire (CO) : Aucun
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t380-dossier-de-fye-fluxius

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Sam 4 Mai 2013 - 1:20

Au poste de surveillance de la colonie secrète, les nouvelles n'étaient pas bonnes et les procédures de sécurités se succédaient en s'aggravant. La Major responsable recevait des informations en effet toujours plus alarmistes, désormais les bouées de surveillance spatiales, camouflée par un mirage celluloïd, indiquaient clairement des éléments hostiles dans le périmètre.
    - Major, nous avons réussi à analyser en détails les deux vaisseaux !
    - Au rapport, soldat.
    - Le premier est un vaisseau lourd de classe Blaze des armées impériales, il semble être venu récupérer les drones de minage que nous avions détourné à notre profit.
    - Ça, il fallait s'en douter un jour... A-t-on confirmation qu'ils savent notre présence ?
    - Affirmatif : nous avons intercepté une liaison radio, après décryptage nous avons obtenu une photo qui démasque notre couverture !
    - Ont-ils réagi ?...
    - Pas encore, mais nous dénombrons des forces mobiles, certaines semblent être de signature impériale, mais d'autres ont été identifié comme étant stellaire.
    - Ils appartiennent à l'autre vaisseau ?
    - Nous ne savons pas, Major. Toutefois, nous sommes sûr que c'est un vaisseau léger, probablement en patrouille comme il en passe régulièrement.

Durant un instant, le Major se concentra pour bien assimiler cette information. Bien qu'il avait sa théorie, il ignorait comment les impériaux les avaient trouvé et encore moins ce que faisait la GRS si proche dans un secteur dangereux et faiblement important stratégiquement, cela n'annonçait rien de bon.
    - Ajoutez au rapport les conclusions suivantes : << Il est probable que le vaisseau impérial ait repéré le Sunrise et l'ait suivi jusqu'à le surprendre avec cette photo, de même que l'information ait été transmise à l'Etat-Major ES. Probabilité aussi que le patrouilleur GRS ne nous ait pas trouvé mais soit entré en contact avec le croiseur impérial. Risques d'une arrivée imminente de forces de soutien stellaire élevée. Conseillons d'engager la procédure de sécurité Orange jusqu'à nouvelle observation. >>. Envoyez-le directement au Général.
    - Euh... A vos ordres, Major.

Le Général en question, qui préparait son briefing pour accueillir le capitaine Gilbert avec le directeur du centre de recherche pour lui exposer l'importance de sa nouvelle mission, fut assez agacé par la tournure des évènements à la lecture du rapport. Il n'y avait pas de temps à perdre, il contacta le directeur pour lui dire que la réunion était avancée puis fit de même avec le capitaine du Sunrise. Quelques instants plus tard, le code d'alerte Orange était officiellement en place. Fye, toujours occupé à superviser la décharge du Sunrise ainsi que son ravitaillement, s'étonnait de cette alerte soudaine. Il approcha un soldat de la base qu'il expliqua le processus en détails.
    - C'est vrai que vous ne pouvez pas savoir... L'alerte Orange signale la confirmation d'une présence hostile mais potentiellement dangereuse, en gros nous devons nous préparer à nous battre en cas de besoin. De ce que j'en sais, dans ce genre de situation on balance habituellement des mines dans l'espace proche et parfois on envoie des forces mobiles.
    - Vous pourriez avoir besoin de notre aide dans ce cas.
    - Lieutenant !
    L'interrompit un autre soldat accourant vers lui. Le capitaine m'a chargé de vous annoncer qu'il vous attendait, le briefing a été avancé d'urgence et il tient à ce que vous soyez à ses côtés, apparemment c'est important !
    - Très bien, j'arrive !

Se précipitant à l'extérieur du vaisseau, Fye pouvait constater qu'une escadrille mobile mixte Bishop-Appolo s'apprêtait visiblement à décoller, peut-être même un escadron complet mais de sa position il ne pouvait voir que ces unités-ci. Au coeur du statioport, dans les bureaux administratifs, le capitaine l'attendait, il venait de rejoindre le Général. A peine un mot d'excuse prononcé par Fye qu'ils prenaient route vers une nouvelle destination, dans un secteur excentrée de la colonie. Celle-ci ressemblant à un long tube d'anneaux circulant autour d'un axe, elle n'avait pas pour ainsi dure d'espace naturelle comme dans les colonies traditionnelles, elle était plutôt conçu comme un gigantesque vaisseau spatiale. Cette structure était utilisée au début de l'air coloniale mais avait été laissée tomber, il fallait donc croire que la base était plus ancienne qu'elle n'y paraissait.

Arrivé dans un des anneaux supérieurs, après une dizaine de minutes de trajets, ils firent la connaissance du docteur Zarlen, qu'ils avaient contacté directement la première fois, lorsqu'ils étaient en approche. Une chose que Fye ne manqua pas de souligner, le directeur rétorquant qu'il avait demandé à être le premier informé de leur venu et à communiquer avec eux. Pourquoi ? Apparemment parce qu'il voulait se rassurer car la prochaine mission qu'ils les attendaient été cruciale.
    - ...Mais nous vous dirons tout ce qu'il faut savoir une fois installé en salle de briefing de mon laboratoire.

Aussi dit, les quatre individus étaient réunis dans une salle lumineuse circulaire où était projeté au centre un hologramme. Le général et le docteur faisaient face au Capitaine et son Lieutenant. Ici, rien ne laissait à penser que la colonie était en alerte, tout était calme.
    - Capitaine, Lieutenant. Commença le Général. Ce que nous allons vous communiquer est classé Secret Défense par l'Union Terrienne. Votre mission de ravitaillement n'était que secondaire, le véritable objectif était de vous transmettre le dernier chef d’œuvre de notre laboratoire, une arme prototype qui pourrait changer le cours de la guerre. Encore, il y a quelques heures avant votre arrivée, nous avons effectué les ultimes tests qui ont confirmé son bon fonctionnement. L'enjeu est crucial car vous devez la rapporter le plus vite possible sur Terre pour que nos industries entament une production en série. En temps normale je ne devrais vous communiquer cette information que d'ici quelques heures mais apparemment vous avez été suivi, nous ne pouvons pas prendre le risque que l'ennemi mette la main sur la colonie et découvre notre prototype. C'est pourquoi vous devez partir dès que possible avec l'arme à votre bord.
    - Très bien, mais pouvons-nous avoir davantage d'informations à ce propos ?
    Rétorqua Gilbert, visiblement inquiet.
    - Naturellement, ajouta le professeur Zarlen. L'arme prototype est un Mobile Suit, immatricule AUV-E-"Crimson Dawn". Il a été élaboré selon les meilleurs technologies asiatiques et américaines.

La silhouette du Mobile Suit apparut en hologramme, une base de données défilaient révélant des caractéristiques plus qu’impressionnante que le professeur commentait à voix haute. Cet appareil émerveillait Fye qui, à ses yeux, étaient très prometteur.
    - Il a l'air vraiment intéressant, qui va le piloter ?
    - Personne, il n'est pas destiné à être envoyé au combat mais à servir de modèle. C'est un véritable trésor de technologie pour nous, on ne peut pas prendre de risques.
    - Ne vous en faîtes pas, je veillerais sur ce Gundam 24h/24 ! Au fait, il n'a pas d'armes, professeur ?
    - Si, il a un armement de base originale, qui doit servir de modèle. Il a été séparé volontairement après les ultimes tests.
    - Et peut-on obtenir des informations à ce propos ?
    - Non, vous n'avez pas besoin d'en savoir davantage. Tout ce que je vous révèle n'est qu'un fragment des capacités du Gundam, je tenais juste à ce que vous soyez suffisamment informé pour le manipuler en cas d'extrême urgence, d'où votre présence, Lieutenant.
    - Euhm, et pourquoi avoir pris le risque de construire le prototype si loin de nos positions ?
    - Il n'y a que dans la ceinture d'astéroïde que l'on peut développer sans crainte et avec tout le minerais rare nécessaire nos expériences, le projet Crimson Dawn en fait partie, par exemple. Ça ne paye pas de mine, mais Gravius est peut-être l'une des bases les plus stratégique de l'Union Terrienne.
    - Désolé de vous interrompre, mais j'aimerais abréger cette réunion. L'arme est en cours d'extraction pour le Sunrise, une fois installé et une fois la voie dégagée à l'extérieur, vous pourrez repartir pour la Terre. Si vous n'avez pas d'autres questions autre que d'ordre technique, vous pouvez romper.
    - Général
    , insista le capitaine, j'aimerais être tenu informé de l'évolution de la situation et savoir quoi faire si jamais une force importante parvenait à percer nos défenses.
    - Capitaine Gilbert, soyez certains que je vous transmettrais toutes les informations nécessaires. Si nous entrons alerte maximale et que la colonie est perdue, toutes les données seront effacées et toutes les preuves détruites avant même que quiconque n'ait pu poser la main dessus. Si votre vaisseau se fait capturer ou serait sur le point de l'être durant votre voyage, j'ose espérer que vous veillerez au respect de ce protocole et détruirait le Gundam.
    - A vos ordres.
    - Bien, sachez aussi qu'en cas de pépin l’État-major effacera toute donnée des archives et nous considérera tous comme disparu en mission. Maintenant, rompez.

Détruire le Gundam... Pour un amoureux des Mobile Suit comme Fye, ça serait une perte énorme de devoir en arriver là, mais il se promettait au fond de lui d'éviter pareille déconfiture. Il n'avait qu'une hâte : retourner au vaisseau pour le voir de ses propres yeux, malheureusement le professeur lui indiqua qu'il était sous scellé dans un conteneur spécial. Avant de rejoindre le statioport, le général leur indiqua de se préparer à partir et d'attendre les instructions directes du poste de surveillance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hajimé Masamune

Hajimé Masamune

Messages : 6
Date d'inscription : 01/05/2013
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/t383-dossier-de-hajime-masamune
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Sam 4 Mai 2013 - 7:06

Rangiku en était à mi-chemin de la position du sergent Okubo quand elle repéra un mouvement. Instinctivement, elle se cacha derrière un rocher et risqua un coup d’œil dans la direction où elle avait saisi le mouvement suspect. Sur-réagir ainsi pour un innocent reflet n’était absolument pas dans les habitudes du lieutenant, mais son instinct lui disait que quelque chose n’allait pas, et l’instinct du lieutenant ne l’avait jamais trompée jusqu’à présent. Et en y regardant de plus près…

*Et merde, des MS GRS. Et vu leur position, ils ont pu repérer Akashi*

Matsumoto avait plusieurs options : rester là et attendre, tenter de contourner les 2 MS, ou profiter de l’effet de surprise pour abattre les 2 appareils républicains… ce qui ne manquerait pas d’ameuter toutes les forces GRS dans le secteur…

*Pour le coup, je sèche, passons le problème au petit, il aura surement une idée géniale pour régler ça*

La lieutenant rédigea le message le plus court possible, puis l’envoya en flash directement vers le Shikigima pour éviter tout risque d’interception. Ne lui restait plus qu’à attendre la réponse



Le message fit son petit effet sur le Shikigami. Tomber sur une base dont l’UT avait « oublié » de vous signaler la présence, c’était fâcheux mais sans plus. Tomber au même moment sur des ennemis alors qu’on était loin de tout soutien, et que les ennemis vous coupaient la route vers une unité amie, c’était légèrement plus problématique.

*Demande instruction, elle en a de bonnes Rangiku. Bon au moins elle ne s’est pas fait repérer, encore un point pour elle. Mais une chose à la fois*

-Je rejoins le CIC, situation rouge, Heindrich dehors et Segawa sur catapulte

Les sergent Heindrich et Segawa étaient les pilotes des 2 derniers Raserei dont disposait le Shikigami pour cette mission. Aussitôt reçu leurs ordres, ils se mirent en mouvement avec la vitesse et l’aisance que seul l’expérience pouvait donner.

La pièce qui occupait le Centre Information de Combat se trouvait juste en dessous de la passerelle, séparée de celle-ci par une trappe et une solide épaisseur de blindage. Vu la taille réduite du vaisseau comparés à d’autres vaisseaux classé lourd et à l’absence d’escorte de vaisseau, cette pièce n’était occupée que par 2 opérateurs, et ne pouvait guère accueillir plus de 7-8 personnes au maximum. Cependant, la multitude de cartes et de schémas de l’intérieur et de l’extérieur du vaisseau qu’on y trouvait en faisait le lieu idéal pour coordonner une possible bataille. D’ici, comme dans tout le vaisseau, on pouvait entendre le message qui passait en boucle


Situation rouge, tous à vos postes de combat, situation rouge, tous…

Hajimé regarda le schéma tactique, qui était plutôt défavorable. Une base à la fonction et à l’équipement inconnu, un MS ami coincé entre des alliés incertain et des ennemis certains, peut-être repéré par ces ennemis mais sans certitude, des hostiles dont on savait le nombre et le type mais dont on ignorait s’il s’agissait d’une patrouille autonome ou l’avant-garde d’une vaste force, dont on ne savait strictement rien des intentions ou de leur origine, et un MS ami qui les surveillait sans oser les descendre de peur que le pire cas de figure sont le bon.

*Vu leur modèle, on peu au moins être sûr qu’ils ne pourront pas rester très longtemps dehors, et qu’ils ont forcément une base ou un vaisseau d’attache à proximité, mais où ? Et envoyer un MS en reco à l’aveuglette serait suicidaire*

Dans le pire des cas, Hajimé pourrait être forcé de faire descendre les 2 MS de la république, avant de ficher le camp avec une force GRS sur les basques. Mais que ferait l’UT dans un tel cas de figure ? Avec autant d’inconnues, l’analyse du tableau tactique tenait plus de la divination que de la stratégie

-Toutes armes paré à faire feu, transmettez au QG l’évolution de la situation, et préparez un itinéraire d’évacuation. Et que Matsumoto reste sur position

Attendre, au final c’est ce à quoi ils étaient réduit en attendant que la situation se clarifie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Hyacintho

Xavier Hyacintho

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2012
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f1-dossiers-personnels
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t381-dossier-de-xavier-hyacintho#3205

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Dim 5 Mai 2013 - 0:43

Au bord du classe Nova, le capitaine Salesbergen observait attentivement les images rapportées par ses reco, et son visage se pâlit au fur et à mesure que celles-ci se précisaient.
    - C'est... C'est un gundam... Un Raserei, mon capitaine.
    - Vous en êtes sûr ?
    - Affirmatif, les traits correspondent.
    - Pourtant, je pensais que nous avions affaire avec l'UT...

La voix tremblante, il avait du mal à cacher sa peur, même sa phobie des forces impériales. Parmi les terriens ces forces-ci étaient les plus redoutables et de toute sa carrière il s'était assuré de ne jamais croiser le fer avec eux. Ses opérateurs le fixèrent et attendirent une décision de sa part. Il y avait à la fois ce problème mais aussi celui de l'agent spéciale; il ne pouvait pas l'abandonner même s'il se refusait à s'engager dans un combat direct. La meilleure solution restait donc d'en apprendre plus et de prévenir l'Etat-Major de l'évolution de la situation.
    - Envoyez un rapport à Hélios et faîtes une demande de renfort, confirmation d'une présence impériale dans le secteur. Précisez que nous allons tenter d'en savoir plus, et dîtes que nous avons perdu la liaison radio avec l'agent spéciale et que nous restons en attente, mais que nous battrons en retraite si la situation se gâte.
    - Bien, capitaine.

Dans la foulée, le rapport fut transmis au Lieutenant avec l'ordre spécifique de continuer la reconnaissance, et donc d'identifier les forces impériales avec la plus grande prudence. Il n'était pas nécessaire de le lui dire car Xavier avait bien conscience que son MS, déjà pas le top pour ce genre de mission, n'était pas non plus suffisamment efficace pour faire face à un MS impérial. Il ordonna à White se de camoufler derrière un astéroïde et de surveiller la zone en pointant son fusil.
    - Ok, je vais jouer les snipers, mais vous Lieutenant ? Vous pensez vous en sortir contre eux ?...
    - Ne t'inquiète pas, je ne tenterais rien d'insensé. De plus je me suis équipé d'une batterie lourde pour l'occasion. Je vais tenter de revenir d'ici un quart d'heure, donc économise-toi. Si d'ici là tu n'as toujours pas eu de signes de moi, bats en retraite.
    - Euh, ok... A vos ordres je veux dire.

Sautant de rochers en rochers, le Nebula se dirigea dans le sens opposé du Raserei qu'ils avaient surpris, il prit soin de se faire le plus discret possible en coupant sa radio et en réduisant au maximum sa consommation énergétique. Derrière un astéroïde assez volumineux, il aperçut alors un vaisseau qui le fit sursauter de stupeur, par réflexe il se cacha.
    * Merde, qu'est-ce que tu fais là, toi ?...*

Osant une timide sortie de la tête, il prit quelques images de ce qui semblait être un croiseur impérial, un classe Blaze pour être exact. Il y avait un Raserei qui venait de sortir, venait-il de se faire repérer ? Sans attendre la réponse, il préféra allumer ses réacteurs et filer à toute vitesse, reprenant le contact radio avec White :
    - White, ici Hyacintho ! On lève le camps, je répète : on lève le camps ! Il y a un croiseur impérial dans les parages et il déploie des MS ! Ça sent pas bon, on retourne au Nova. Préviens-les pour moi, terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom

Phantom

Féminin Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t382-dossier-de-phantom

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Dim 5 Mai 2013 - 4:57

Cette base n'était pas très bien gardée, il devait être si sûr de n'avoir aucun problème que la surveillance intérieure n'était qu'une tâche négligeable. Erreur fatale qui profitait grandement à Phantom, elle se trouvait déjà dans un poste de surveillance d'un niveau du statioport, infiltrant l'intranet de ce qui s'appelait apparemment "Gravius". D'abord dérobant des plans détaillés, elle n'eut aucun mal à repérer les secteurs stratégiques ainsi que les leaders de la colonie, cependant pour obtenir des informations sur les différents projets de recherche il lui fallait se rendre dans le 2e anneau, le cœur des installations destinées aux laboratoires, les autres étant des annexes dont elle n'avait que faire.

La tâche s'avérait plus ardue pour changer d'anneau, le plus sûr pour ne pas faire de mauvaise surprise à son goût était encore de passer par l'extérieur. Aidée d'une copie des plans qu'elle stocka dans son bracelet, elle lui suffisait de le regarder pour les visualiser sous projection mentale et savoir exactement où elle se trouvait. Son périple le long de la paroi de la colonie fut relativement difficile, mais aidée par une ceinture-propulseur elle se mouva sans trop de problème d'anneaux en anneaux, alternant les phases de sorties spatiales et les infiltrations internes lorsque certaines zones paraissaient dégagées.

Enfin arrivée dans le 2e anneau, elle lui fallait atteindre une pièce où elle pourrait accéder à un ordinateur reliée au réseau des laboratoires, puis pirater l'identifiant d'un chercheur assez haut placé. Malheureusement, il s'avérait qu'elle devait infiltrer directement un laboratoire où travaillait quelques personnes. Passant en vision thermique pour apercevoir le spectre des personnes au delà des murs, elle joua de cachettes entre des pièces quelconques et des courses dans les couloirs pour avancer sans se faire repérer jusqu'à un premier laboratoire, le 2-C42. Une personne eut le malheur de s'y trouver, elle fut assommée par une violente décharge d'un pistolet à ion puis laissée pour telle sur une chaise. Le temps qu'elle se réveille et ne comprenne ce qui a bien pu se passer, Phantom aurait disparu. Par chance cette personne était chercheur et avait son compte activé; Phantom consulta ses données personnelles à la recherche d'informations et tomba pile sur ce qu'elle recherchait : un récent contact avec un certains professeur Zarlen évoquait une arme qui aurait été testée il y a seulement quelques heures. Le projet portait pour nom de code : Crimson Dawn, malheureusement rien n'était entreposé ou accessible d'où elle était, elle parvint juste à savoir dans quel laboratoire ce projet était traité, ou plutôt les laboratoires. Apparemment c'était quelque chose d'assez gros et qui réquisitionnait le savoir-faire de plusieurs équipes, mais Phantom se doutait bien qu'il devait y avoir un noyau où toutes les informations devaient se recouper.

Effaçant toute trace de ses investigations, elle remit l'ordinateur dans l'état qu'elle l'avait trouvé puis décida de partir à la recherche du cerveau du projet, le professeur Zarlen. Soit elle parvenait à mettre la main sur un probable serveur à sa charge centralisant les données du projet, soit elle mettrait la main directement sur lui; elle ne pouvait pas prendre le risque de visiter tout les laboratoires et d'en soutirer les informations.

La soudaine alerte Orange la fit tressaillir, venait-elle de se faire repérer ? Dans le doute il lui fallait rapidement terminer sa mission et partir d'ici. Ignorant la position du professeur, se fut son laboratoire qu'elle choisit pour cible, malheureusement celui-ci était occupé par plusieurs chercheurs, de plus quelques soldats venaient de faire irruption. Se glissant dans une pièce adjacente servant à entreposer diverses choses, elle se servit d'un petit instrument d'écoute pour espionner ce qu'il se disait :
    - Vous avez une demi-heure pour tout boucler, vous connaissez la procédure.
    - Ouais, on la connait... Et dans une heure l'alerte sera levé car ce n'était qu'un vaisseau de patrouille comme tant d'autres...
    - C'est faux ! Nous avons reçu des indications alarmantes cette fois, il y a des mobiles suits ennemis dans le secteur !
    * Les idiots, ils se font fait repérer...*
    - Je sais que ça doit être pénible pour vous, mais en cas d'attaque vous savez que vous devez vous préparer à tout détruire.
    * Tout détruire ? Ils ont l'intention d'effacer toutes les preuves ?!*

La situation n'était pas dramatique par sa faute, mais à cause de ces alliés incapables de faire preuve de discrétion. La bonne nouvelle c'est que personne ne soupçonnait sa présence mais le fait que la garde soit soudainement renforcée et que les données scientifiques seront détruites plutôt que laissé sous la main de l'ennemi compliquait sérieusement la mission.
    - Au fait, où est passé le professeur, je croyais que dans ce genre de cas il devait nous superviser minutieusement ?
    - Il m'a confié le début des opérations pour notre section, le général l'a convoqué pour un briefing d'urgence. A mon avis cette alerte c'est pas du bidon, comme par hasard ça vient pile au moment où on a fini le Gundam et que les militaires sont venus le chercher.

Un gundam ?! Contrairement aux idiots de soldats volontaires, Phantom savait qu'un gundam était avant tout un Mobile Suit prototype de pointe; c'est donc pour ça que ce projet Crimson Dawn était si vaste ! Elle prit conscience qu'elle venait de mettre la main sur quelque chose de très gros, un nouveau MS, qui plus est s'il est très performant, cela aurait des conséquences néfastes pour la GRS dans la suite de la guerre. Elle en avait assez entendu comme ça, même si elle ne parvenait pas à obtenir d'avantage de données, ce qu'elle savait pouvait amplement suffire.

Le mieux serait peut-être même de... Le voler ? Ils avaient parler d'un transfert donc probablement allait-il être entreposé dans ce classe Sunrise, mais comment procéder ? La plus sage décision était peut-être de battre en retraite, d'appeler des renforts et d'envahir la colonie. Malheureusement il y avait aussi de fortes chances que le gundam soit détruit avec ses données avant leur arrivé, elle pourrait donc quand même tenter d'en savoir davantage mais la situation devenait trop compliquée pour ça. Ses informations actuelles étaient déjà trop précieuses pour qu'elle se fasse arrêter en voulant faire du zèle.

Sortant dans les couloirs une fois la voie libre, elle entreprit de rejoindre l'extérieure de la colonie sauf que, comme prévu, une patrouille de soldat la repéra et ouvrit le feu. Se dissimulant derrière un mur, un fumigène lui permit de les prendre par surprise et de les assommer avec une salve de tirs ioniques, trop tard cependant pour empêcher que l'alerte soit donnée et que pour le niveau soit rapidement bouclé. Usant de la manière forte puisque les soldats venant à sa rencontre étant doté de combinaisons de combat, elle se saisit d'une arme de poing automatique, un pistolet-mitrailleur HCZ, et tira en salve sur tout ce qui pouvait obstruer sa progression.

La sortie était toute proche mais un dernier bastion de 5 soldats terriens l'empêchaient d'atteindre l'espace. D'où sortaient-ils tous donc ? Il n'y avait quasiment personne tout à l'heure, pensait-elle. A l'opposé des pas de plus en plus distinct se rapprochaient d'elle, elle se doutait qu'elle allait se faire encercler. Il ne lui restait plus qu'à tenter une dernière manœuvre : tapotant sur l'écran tactile de son bracelet, elle envoya un message d'activation à distance de son Mobile Suit et lui ordonna de se rapprocher le plus possible d'elle. Prenant soin bien évidemment de ne pas se fracasser contre la paroi, le Cosmos se retrouva vite sa porté. Elle envoya un dernier ordre pour qu'il tire un coup avec ses CEWS et défonce le sas ainsi que les soldats derrière. Les balles fusèrent et arrachèrent les portes, tuèrent quelques uns d'entre eux et le restant se retrouva projeté dans le vide interplanétaire par effet d'aspiration. A son tour Phantom sortit et évita de justesse l'arrivée des renforts ennemis.

Une fois à l'intérieur de son MS, elle enclencha le mirage celluloïd et fonça le plus vite possible vers l'extérieur de la colonie. Le champs de force la bloqua quelques instants mais en persistant elle parvint à se frayer un chemin, malheureusement cela laissa le temps à une escadrille d'Appolo de la prendre en chasse à travers le champs d'astéroïde. Juste avant de s'engager, elle transmit un message crypté en direction du Corvette :
    - Ici Phantom ! Je suis pris en chasse, demande de soutien ! Envoyez aussi le code qui suivra ce message à l'Etat Major de toute urgence ! Terminé !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye
+Joueur Acharné+
+Joueur Acharné+
Fye

Masculin Messages : 1131
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 26
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/t303-exemple-c-commandant-fye-fluxius
Dossier Militaire (CO) : Aucun
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t380-dossier-de-fye-fluxius

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Dim 5 Mai 2013 - 5:33

A peine venait-il de quitter le Général et le professeur pour le statioport que l'alerte monta d'un cran pour atteindre celle d'Alerte Rouge. Un message circulait pour signaler la présence d'un espion et que tout le monde devait se mettre en situation de combat imminent. Fye et Gilbert se dépêchèrent de rejoindre le Frégate, le capitaine son CIC et Fye son MS. Cependant ils ne pouvaient pas décoller tout de suite, le chargement du Crimson Dawn n'était pas terminé.
    - Capitaine, demande autorisation de décoller pour me joindre aux forces de défenses de la colonie !
    - Négatif Lieutenant ! Vous restez à bord, j'ai besoin de vous pour superviser la fin du chargement, sortez moi de ce MS et assurez-vous que tout les composants du Crimson Dawn sont à bord, terminé !

Ne cherchant pas à contester les ordres, Fye ressortit de son Appolo, on lui signala que l'équipement avait été transféré mais que "le plus gros morceau" était encore en chemin. Un quartier-maître vint l'interpeller pour lui indiquer que le ravitaillement était encore partiel, Fye lui assura que tout serait ramené à bord dès que possible mais que la priorité restait leur "colis". Soudain un camion surgit dans le statioport avec à son bord un énorme conteneur, il devait sûrement contenir le MS. Fye fit aussitôt dégager ce qui gênait et aida à son dépôt.
    - Daniel, prend ma place je vais prévenir le capitaine !
    - Ok Fye !

    Le lieutenant se saisit alors immédiatement d'un interphone non loin pour joindre la passerelle.
    - Capitaine ! Le Crimson Dawn est enfin à bord, et nous avons tout l'équipement !
    - Très bien, Gravius nous a ordonné de partir tout de suite, une flotte stellaire serait en mouvement et devrait arrivé d'ici moins d'une heure selon leurs sources. Je vous veux prêt à décoller, Lieutenant !
    - Attendez, Capitaine ! Notre ravitaillement n'est pas fini !
    - Qu'importe, nous nous débrouillerons avec ce que nous avons, la priorité reste le Crimson Dawn, terminé.


Aussitôt l'ordre tombé, Fye dût l'appliquer et demanda l'évacuation de tout le personnel de la base du Frégate et le retour du leur dans le vaisseau. Une alerte tournait pour signaler le décollage imminent du Frégate dans cinq minutes, cinq minutes à peine suffisante pour faire une rapide revue d'effectif et décoller. Fye en profita pour aller chercher les éventuels retardataires afin que personne ne manque, puis à son tour reprit place à bord et s'installa dans son cockpit. Il établit une liaison radio avec les 5 membres de son escadrille, tous étaient un peu tendu et ne comprenaient pas trop ce qui se passaient mais tous répondirent présent et prêt à intervenir.
    - Et au fait, Lieutenant, vous nous expliquez ce qu'il se passe ?
    - J'en sais pas trop non plus, mais apparemment l'ennemi nous attaque et en veut à notre petit précieux.
    - Notre... Précieux ? Dîtes, vous auriez pas trop abusé d'un certain livre par hasard ? Ah ah !
    - Non, je suis sérieux ! On nous a confié la nouvelle arme de l'UT, donc je vous laisse imaginer un peu ce qui pourrait nous attendre.
    - Ne nous faîtes pas autant peur Lieutenant, on va perdre nos moyens !

Fye rit, il appréciait ces moments de détente un peu étrange avant le combat, ça permettait de dédramatiser l'atmosphère et surtout d'aller sur le champs de bataille un peu moins stressé. Le Sunrise finit par décoller du statioport, il était encadré par une escadrille d'Appolo de Gravius chargé de les escorter vers une zone hors de danger pour qu'ils puissent s'enfuir sans soucis. Autour de la station, quelques autres Appolos se relayaient pour disperser des mines spatiales, d'autres comme des Bishop se positionnaient derrière des astéroïdes en des points stratégiques pour quadriller la zone. De même un classe Seraph et deux classe Maiden se déployèrent pour assurer la défense de la colonie. Il ne restait plus que pour Gravius d'attendre l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Hyacintho

Xavier Hyacintho

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2012
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f1-dossiers-personnels
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t381-dossier-de-xavier-hyacintho#3205

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Lun 6 Mai 2013 - 19:42

    - Capitaine Salesbergen, transmission radio du Sergent White ! Ils ont identifié un navire impérial... Classe Blaze !... Ils demandent l'autorisation de retourner au Nova !
    - Négatif, dîtes-leur de couvrir notre position, nous devons attendre une réponse d'Hélios !
    - Capitaine, transmission de Phantom ! Elle demande un appuie immédiat !
    - Qu'est-ce qu'elle lui est arrivée ?!
    - Elle a coupé la transmission... Mais nous venons de recevoir un message crypté à l'intention de l’État-major, nous ne pouvons le lire.

D'abord un croiseur européen, puis maintenant des cibles inconnues, le vieux capitaine sentait le combat venir et prit aussitôt les mesures nécessaires en se plaçant dans le CIC.
    - Mettez le vaisseau en état d'Alerte Rouge, je veux que le Lieutenant Hyacintho et White aillent porter assistance au Cosmos ! Déployez le reste de nos forces mobiles et ordonnez-leur de nous couvrir, nous battons en retraite !
    - Et concernant l’État-major ?
    - Envoyez-leur un rapport de la situation.

Les nouvelles directives reçus, Xavier s'étonnait du changement de programme en l'espace de quelques secondes et n'étaient pas ravi de devoir porter assistance à l'agent spécial, ne pouvait-elle pas se débrouiller seule ? Ne voulant pas impliquer d'avantage de ses hommes dans une mission qui ne les concernait pas, il transmit un contre-ordre à White :
    - White, je vais aller seul soutenir Phantom, je veux que tu retourne au Nova et que tu prennes temporairement la direction de l'escadrille.
    - Mais, Lieutenant ?...
    - C'est un ordre de votre supérieur direct. Si le capitaine n'est pas satisfait, nous nous arrangerons après la mission, si bien sûr nous revenons en un seul morceau.
    - Bon, bah, à vos ordres Lieutenant.

Ne rejoignant donc finalement pas son équipier, Xavier dévia de sa trajectoire vers la position présumée de Phantom, il constatait qu'aucun MS impérial ne l'avait poursuivit et c'était tant mieux; mais peut-être justement allait-il tomber dans un guêpier rempli de troupes européennes.

Soudain son radar s'affola: une escadrille de MS ennemie prenait semble-t-il en chasse un allier, il ne faisait aucun doute que c'était Phantom. Se mettant à couvert, il attendit de les avoir en visuel pour verrouiller et lancer quatre Javelin puis tirer plusieurs salves de son fusil laser HCZ. A son grand étonnant, c'était des troupes de l'UT.
    - Lieutenant Phantom, vous me recevez ? Ici Lieutenant Hyacintho, je vous couvre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom

Phantom

Féminin Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t382-dossier-de-phantom

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Lun 6 Mai 2013 - 20:01

Phantom repéra que d'autres MS sortaient de la colonie, si elle voulait se débarrasser de ses poursuivants sans en avoir d'autres sur le dos, il était préférable de s'éloigner et de les prendre à parti. Elle s'éloigna jusqu'à repérer sur son radar un MS allier qui toucha deux appolos avec des missiles et des tirs lasers. Profitant de l'effet de surprise, elle fit volte-face et fit enfin feu de son fusil plasma qui n'attendait que de cracher sa puissance. Les deux cibles endommagées explosèrent et forcèrent les 4 restantes à se disperser.
    - Je vous reçois Lieutenant, tâchez de pas me gêner, terminé.

La riposte des Appolos fut immédiate : puisque le Cosmos était invisible à l'oeil nu, ils tirèrent de nombreux missiles Seeker, celui-ci n'eut pas trop de mal à les détruire avant impact avec ses CEWS, bien aidé il faut dire par quelques tirs de Hyacintho. Cette manœuvre permit toutefois aux MS ennemis de contourner le Cosmos et de venir s'en prendre au Nebula. Phantom profita qu'ils lui tournèrent le dos pour charger son canon HCZ MKIII, ce qui lui fit perdre son mirage celluloïd. Sans prévenir Hyacintho du danger, elle attendit que les Appolos soient près de lui pour faire feu et exploser l'astéroïde qui lui servait de couverture. L'onde de choc et les débris sonnèrent les Appolos, elle tira une salve de Polaris qui eut raison d'eux.


Dernière édition par Phantom le Lun 6 Mai 2013 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Hyacintho

Xavier Hyacintho

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2012
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f1-dossiers-personnels
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t381-dossier-de-xavier-hyacintho#3205

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Lun 6 Mai 2013 - 20:16

Xavier couvrit du mieux qu'il pouvait la contre-offensive des Appolos, mais il fut surprit de voir que ceux-ci lui foncèrent dessus, ils allaient l'encercler et ne lui laisser aucune solution de retraite. Fixant l'agent spécial, il espérait que celle-ci se bouge mais elle ne faisait rien.
    - Lieutenant, j'ai besoin de votre aide !

Pas de réponse. Il essaya de tenir en respect les Appolos avec son fusil mais c'était peine perdu. Soudain il détecta une source de chaleur étrange et remarquait que le Cosmos s'apprêtait à faire feu de son canon. Sans attendre il entama une rétropropulsion mais n'eut pas le temps d'échapper au souffle de l'explosion. Par chance, il se tenait suffisamment loin pour ne pas se faire endommager par les Polaris qui explosèrent les Appolos. Encore entier mais très remonté par les méthodes de cet agent, Xavier n'hésita pas à exprimer sa colère.
    - Vous auriez pu prévenir !?! J'ai failli y passer !!
    - Je vous avais prévenu de pas me gêner.
    - Vos méthodes consistent à sacrifier des vies, même alliées, pour parvenir à vos objectifs, c'est ça ?... Bon, je contacte le Nova. Nova ? Ici Lieutenant Hyacintho, nous avons échappé à nos poursuivants.
    - Ici Salersbergen, Lieutenant vous pouvez m'en dire plus ?
    - C'était une escadrille terrienne, mon capitaine.
    - Qu'est-ce que ça veut dire ? Je pensais que c'était ?...
    - Moi aussi, Capitaine, mais pour en savoir plus il faudrait que Phantom accepte de nous révéler quelques secrets... Quels sont vos ordres ?
    - Revenez au navire, nous avons commencé à battre en retraite mais je vous attendais. Les renforts ne devraient pas tarder à arriver, nous avons reçu un contact de l’État-major et une flottille est en route. Ils arriveront d'ici une heure, terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom

Phantom

Féminin Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t382-dossier-de-phantom

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Lun 6 Mai 2013 - 20:57

L'ordre ne plaisait pas à Phantom, cela compromettait sa mission, surtout qu'elle ignorait si le Gundam était encore dans la colonie puisqu'un transfert semblait être prévu. Au lieu de retourner sur le Nova avec Hyacintho, elle préféra repartir en reconnaissance puisqu'elle n'était plus poursuivie.
    - Capitaine, je ne peux pas vous rejoindre, je dois finir ma mission. Je vous demande donc de rester encore dans le secteur quelques instants.
    - Vous ne me laissez pas le choix... D'accord, mais si vous ne donnez aucun signe de vie dans le prochain quart d'heure, je bats en retraite, de même si nous nous faisons attaquer, terminé.

Son camouflage récupéré, le Cosmos reprit le chemin inverse et pu constater que devant "l'astéroïde" qu'était la colonie terrienne, un important nombre de Mobile Suit s'était dispersé pour répandre ce qui semblait être des mines spatiales. Elle accumula quelques preuves vidéos en faisant le tour du périmètre défensif, prenant soin de se faire la plus discrète possible. Soudain au radar le signal d'un vaisseau imposant s'extirpa de l'astéroïde : c'était le Sunrise. Elle l'observa quelques instants pour déterminer sa potentielle trajectoire, mais il ne faisait nul doute qu'il s'enfuyait avec peut-être à son bord le précieux prototype. Ce n'était qu'une hypothèse cependant il ne fallait laisser planer aucun doute; le plus dur était de convaincre le Nova de poursuivre le Sunrise, avec son Cosmos et s'ils l'engageaient suffisamment loin de la colonie, ils pouvaient espérer le capturer.

S'échappant de la zone d'influence de Gravius, Phantom revint donc auprès du Nova dans le temps imparti. Demandant l'autorisation de retourner au vaisseau, elle retourna à bord et se rendit directement en passerelle sans prendre la peine de retirer son casque. Le capitaine, encore enfermé dans la petite pièce à l'arrière qu'était le CIC, s'étonna de sa présence.
    - Que voulez-vous, Lieutenant Phantom ?
    - Contacter le Commodore de la flottille pour lui faire un rapport.
    - Euh, accordé. Mettez-la en liaison.

Aussitôt dit, un canal sécurisé avec le vaisseau mère de la flottille envoyé en renfort fut mis en place. Le commodore apparut à l'écran, l'air serein et devinant le sous-lieutenant dans la pièce mal éclairée.
    - Phantom ! Quelle joie de vous voir en un seul morceau ! Nous avons bien reçu votre message, ainsi donc l'Union Terrienne nous cachait bien une base secrète dans la ceinture d'Astéroïde. Qu'avez-vous apprit de l'arme ?
    - Commandant, l'arme est un Mobile Suit, nom de code Crimson Dawn. Malheureusement les terriens prévoient de détruire toutes les données le concernant si leur base devait tomber. Cependant, après une dernière reconnaissance de leur périmètre de sécurité, j'ai toute les raisons de croire qu'ils tentent de sauver l'arme en l'évacuant sur un classe Sunrise.
    - Très bien. Ceci est fort fâcheux... Nous allons attaquer la colonie, mais si votre intuition est juste il vous faut intercepter ce Sunrise par vous même car nous n'arriverons jamais sur place à temps. Capitaine Salesbergen ?
    - Euh, oui mon commandant ?
    - Je vous donne l'ordre d'intercepter et de capturer ce Sunrise, je veux que vous me confirmiez la présence du prototype à son bord et que, si cela s'avère être le cas, vous me le rapportez. Vous êtes désormais dans le secret défense, vous avez interdiction de communiquer cette information à quiconque n'est pas habilité à le recevoir.
    - Si je peux me permettre, que faisons-nous pour le croiseur impérial ?
    - Il a fort à parier qu'il est là pour la même raison que nous. La priorité reste le Sunrise, donc ne tentez rien d'inconsidéré; nous nous chargerons de lui si nous le croisons.
    - A... A vos ordres, nous ferons le nécessaire.
    - Bien, je vous recontacterais une fois que nous serons arrivé. Terminé.

La communication coupé, le capitaine fixait d'un regard noir l'agent spécial, voilà ce qu'il redoutait le plus : être embarqué de force dans le secret défense et devoir tout mettre en œuvre pour accomplir la mission. Phantom, quant à elle, ne savait pas que les impériaux étaient dans le secteur, c'était un détails plutôt ennuyeux. Elle indiqua sobrement qu'elle retournait à son MS, et qu'elle se tenait prête à intervenir dès que le classe Sunrise serait à porter. Le capitaine ne réagit pas, il ordonna simplement un changement de cap sur la présumée position du vaisseau ennemi selon les dernières informations de Phantom, en prenant soin d'éviter la position présumé du Blaze. La route devait les amener sans risque hors de la ceinture d'astéroïde afin de mieux le repérer et surtout échapper à d'éventuels renforts de la base ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye
+Joueur Acharné+
+Joueur Acharné+
Fye

Masculin Messages : 1131
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 26
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/t303-exemple-c-commandant-fye-fluxius
Dossier Militaire (CO) : Aucun
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t380-dossier-de-fye-fluxius

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Mar 7 Mai 2013 - 23:13

En quelques dizaines de minutes, le Sunrise finit par s'extirper de la ceinture d'astéroïde, son escorte d'Appolos lui assurait être désormais en sécurité et signalait retourner sur Gravius pour aider à la défense. Le capitaine Gilbert s'inquiétait et aurait aimé leur apporter son soutien mais il savait que la priorité restait l'arme. Mettant fin à l'alerte rouge, il sortit du CIC pour reprendre son siège habituel en passerelle et prit contact avec Fye.
    - A tout les pilotes, l'alerte est levé, vous pouvez quitter vos appareils. Lieutenant Fluxius, je vous attends en passerelle pour un rapport sur notre ravitaillement avec le quartier-maître Martins, terminé.
    - A vos ordres Capitaine, terminé. Vous avez entendu les gars, on peut souffler !
    - C'est pas plus mal ! Même si ça crève le cœur de devoir laisser les gars de Gravius affronter seuls la GRS, vous croyez qu'ils vont s'en sortir ?
    - Espérons-le !...

Tous quittèrent leur Mobile Suit et vaquèrent à d'autres occupations. Pour Fye il y avait de quoi faire car il fallait établir un bilan précis des vivres embarqués sur Gravius. Pour ce faire, le responsable des stockes, le quartier-maître Martins, l'aidait à cette tâche. Fye le connaissait assez bien car il était venu souvent lui parler depuis le début du voyage pour s'assurer que le rationnement était respecté ou encore pour recevoir des pièces pour modifier son Appolo; bien qu'en temps normal c'était son sergent-mécanicien qui se chargeait de ça, mais Fye aimait bien toucher de lui-même à son appareil malgré qu'il n'en soit pas expert.
    - Daniel, tu me disais qu'on avait pas tout pu embarquer sur Gravius, qu'est-ce qu'il manque concrètement ?
    - A vu de nez, je dirais que cela concerne des produits alimentaires essentiellement. On fait toujours le plein en air liquide ou en eau dès que l'on arrive, mais puisqu'on est resté une heure ou deux grand maximum sur la colonie, autant vous dire qu'il manque pas mal de choses.

Fye l'accompagnait dans l'arrière du hangar, dans les salles qui se situait sous les zones habitables du navire. Il pouvait voir d'énormes réservoirs et un empilement de caisses ici et là, ainsi qu'un grand espace isolé, la chambre froide. Daniel lui faisait signe que les réservoirs étaient plein mais il montrait une mine inquiète sur le nombre restreint à ses yeux de caisses de vivres.
    - Regardez Lieutenant, il nous manque plusieurs rations de céréales ou de fruits secs par exemple, et c'est pas mieux concernant le congelé, venez-voir.

Avec son aide, il décrocha les verrous de la lourde porte de la chambre froide puis l'ouvrit, encore en combinaison ils ne ressentirent guère l'air gelé qui en échappait outre que sur leur visage, mais à constater les étagères majoritairement vide, il ne faisait aucun doute qu'une pénurie s'annonçait.
    - Vous pensez qu'on peut tenir combien de temps avec ce qu'on a ?
    - Je dirais une semaine ou deux... Grand maximum. Si on applique dès maintenant un rationnement strict on peut même espérer tenir jusqu'à la Terre, on a encore de la chance d'avoir assez d'eau et d'air.
    - D'accord, on va connaitre des jours difficiles en somme. Concernant les stockes stratégiques du vaisseau, vous avez une idée ?
    - Je n'ai pas encore été aller voir, suivez-moi Lieutenant.

Quittant la chambre froide, Daniel le guida jusqu'à une autre partie de l'entrepôt destiné aux "stockes stratégiques", c'est à dire au dépôt de munitions, de pièces mécaniques ou électroniques en tout genre, et à l'énergie. Le Sunrise était venu sur Gravius faire une livraison d'équipements et normalement il ne devait rester que les réserves du vaisseau, sauf qu'à leur grand étonnement celles-ci n'étaient quasiment plus; dans la confusion d'un déchargement à la hâte dû à l'alerte rouge, ellles avaient été pillées par mégarde par les soldats de Gravius.
    - Qu'est-ce qu'ils nous restent concrètement ?...
    - Attendez je regarde... Nous avons seulement quelques pièces de rechanges pour les MS et pour le vaisseau de manière général, quelques caisses de produits d'entretien... Pour les munitions, on n'a plus rien pour les armes du vaisseau et de nos appareils, juste de quoi si on doit combattre à l'intérieur du vaisseau.
    - Et il n'y a plus de recharges électriques pour les Appolos, ce qui veut dire que si on fait une sortie, on va devoir recharger les MS avec leur batterie directement sur le secteur du vaisseau; espérons qu'aucun combat n'aura lieu.
    - Encore heureux que le réacteur du vaisseau a suffisamment de réserves pour tenir des mois.
    - Bon, je vais vous aider à faire un rapport détaillé, je vais déjà prévenir le capitaine de notre situation, Daniel.
    - Pas de soucis Fye, tiens moi au courant de sa réaction.

Se rendant directement en passerelle, Fye se présenta avec une mine ferme contrairement à son allure habituelle, le Capitaine devinait déjà que les nouvelles n'étaient pas bonne. Il fit la grimace lorsque son lieutenant lui confirmait que les réserves étaient au plus mal, qu'ils n'avaient pas pris assez de temps pour se ravitailler.
    - Je vais envoyer une équipe faire le bilan de nos dépôts auxiliaires, heureusement que tout n'est pas entreposé au hangar. J'attendrais le rapport de Martins mais si vos suppositions sont juste, il va falloir que nous fassions une escale.
    - Une escale, Capitaine ?
    - Oui, nous nous rendrons sur...
    - Capitaine, le radar indique la présence d'un vaisseau non identifié en approche rapide !
    - Mettez-vous sur le même plan et déterminez-moi son signal !
    - A vos ordres !

Le vaisseau bascula à tribord pour se mettre en face de la cible, celle-ci se situait à moins de 20 kilomètres d'elle, elle contournait la ceinture d'astéroïde.
    - Corvette GRS, classe Nova, mon capitaine !
    - On avait vraiment pas besoin de ça... Fye ?
    - J'y vais, capitaine !

L'alerte rouge sonna de nouveau, les pilotes rejoignirent les MS, Fye le premier fut prêt à décoller avec son Appolo mais attendait un ordre de sortie du CIC, mais aussi la confirmation que son escadrille était prête à sortir. Lorsque tout ses pilotes confirmèrent leur présence, il les prévint de la situation :
    - Messieurs-dames, nous allons devoir économiser nos forces !
    - Pourquoi, Lieutenant ?
    - Nous avons une pénurie de munitions dû aux mauvaises conditions de ravitaillement sur Gravius... Je compte sur vous pour faire preuve de "retenu", hé hé...
    - Euh, vous avez un plan ?
    - Pas du tout, nous aviserons, restez juste bien groupé autour du Frégate une fois dehors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Hyacintho

Xavier Hyacintho

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2012
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f1-dossiers-personnels
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t381-dossier-de-xavier-hyacintho#3205

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Mer 8 Mai 2013 - 19:49

Finalement le Lieutenant Hyacintho était revenu seul près du Nova, son escadrille était déployée et l'attendait. Les pilotes semblaient un peu perturbé et contestaient l'attitude de White, qui surjouait son rôle de chef intérimaire selon certains commentaires. Xavier se montra ferme envers les râleurs et rappelait la gravité de la situation, exagérant peut-être en affirmant qu'à tout moment des forces importantes de l'UT ou encore le croiseur ES pouvait leur tomber dessus. Après un quart d'heure d'attente, ils eurent en visuel le Cosmos de Phantom, celle-ci ne prit pas la peine d'escorter le vaisseau qui commençait une manœuvre de retraite et rentra directement à bord. Les pilotes s'inquiétaient à propos de cet agent, Xavier ne pouvait que leur donner raison tant elle semblait leur compliquer le quotidien. Ce sentiment ne fit que se renforcer lorsque le capitaine Salesbergen appela l'escadrille à rentrer à bord pour une évacuation rapide de la zone, mais pas dans la direction escomptée.

Ne s'en rendant pas compte de suite, le lieutenant sortit de son Nebula alors qu'il aperçut à côté Phantom remonter dans son Cosmos, allait-elle enfin partir ? Il n'en savait strictement rien mais au fond il l'espérait très fort, notamment à cause de l'ambiance exécrable qui s'était installé dans son escadrille, tout ses pilotes l'accusaient d'être responsable des dangers qu'ils encouraient. De plus, à part White, tous étaient assez indisciplinés car jeunes combattants fraîchement formés, il savait qu'ils étaient sujet assez rapidement au stresse du combat faute d'expérience et qu'il était difficile de les contenir.

Afin de calmer si l'on peut dire tout le monde, Xavier chercha à en savoir plus sur leur prochaine destination et si bientôt l'alerte rouge allait être levé. Pour ce faire il se rendit directement en passerelle, il fut étonné que personne de voir que celle-ci était encore verrouillée et que le seul accès possible était la salle des opérations, le CIC. Salesbergen et une poignée d'opérateurs surveillaient attentivement les écrans, même la navigation du vaisseau, pourtant compliquée, se faisait directement depuis cette salle.
    - Capitaine.
    - Lieutenant, vous venez me faire un rapport ?
    - Euh, oui. Tout nos pilotes sont rentrés au Nova et nous n'avons pas souffert de problème, si ce n'est lors de ma reconnaissance où j'ai, comme vous le savez, croisé un navire ES et lors de mon soutien au Cosmos où nous avons dû affronter une escadrille UT.
    - Très bien, si tout va bien, vous pouvez romper.
    - Si je peux me permettre capitaine, il y a bien un problème que j'ai relevé.
    - Ah, hé bien, je vous écoute.
    - Tout mes pilotes sont sur les nerfs, ils ne savent pas ce qu'il se passe exactement et sans rien vous cacher, l'agent spécial de l’État-major est pointée du doigt. J'aimerais que vous me confirmiez que nous battons en retraite et que nous allons bientôt lever l'alerte rouge.

Le vieux capitaine eut la main qui tremblait, le regard fuyant, il semblait comme hésiter sur la réponse à donner à son second. Xavier était troublé, son supérieur direct ne semblait pas dans son état normal. Il insista à nouveau en formulant correctement sa question, mais Salesbergen éprouvait toujours la même difficulté à lui répondre. Les opérateurs, intrigués, se retournèrent et se jetèrent des regards inquiets. Que pouvait-il bien se passer ?
    - Capitaine, tout va bien ?
    - Oui, oui, Lieutenant, ne vous en faîtes pas. Je suis juste un peu sonné moi aussi par tout ce qui se passe, ce n'est plus vraiment de... De mon Â... Âge tout ça.
    Balbutia-t-il. Je... Euh... Oui, nous battons en retraite, Lieutenant, bien sûr. L'alerte sera bientôt levé, mais av.... Avant, on doit déposer l'agent quelque part. Soyez sans crainte, nous en serons bientôt débarrassé...
    - Vous voulez dire que l'on maintient l'alerte jusqu'à son départ ?
    - Euh... Exactement ! Maintenant, si vous n'avez rien d'autre à ajouter, romper, s'il vous plait, Lieutenant.

Le capitaine se rétractait soudainement, Xavier n'osa pas insister davantage et préféra suivre son ordre. Il n'était franchement pas convaincu et ne comprenait pas cette attitude. Lui qui d'habitude n'hésitait pas à lui partager ses craintes et à faire preuve de prudence, pour la première fois il y avait comme un mur qui l'empêchait de s'exprimer. Xavier avait l'impression qu'il parlait sous la menace d'une épée de Damoclès, et il avait bien sa petite idée sur qui était l'épée.
    * Phantom... *

Il se rendit dans les quartiers dans le hangar où, à cause du maintien de l'alerte, les pilotes étaient obligés de rester présent. Certains n'étaient pas restés dans leur machine et préféraient passer un peu de temps dans une salle de réunion réservée normalement au personnel mécanicien, surplombant de haut le reste du hangar. Il y avait au moins l'avantage sur place de se trouver une machine pour s'offrir un petit remontant tel un café ou un thé. Deux jeunes pilotes se trouvaient là et discutaient sévèrement sur la mission en cours. Ils ne prirent même pas la peine de saluer leur supérieur à son entrée, Xavier ne leur en tenu par rigueur et préféra directement se prendre une boisson.
    - Les autres préfèrent rester dans leur MS ?
    - Non,
    lui répondit Zvenden. Bastian est parti chercher un truc dans sa chambre, mais vu la tronche qui tirait, mes avis qu'il va pas revenir de suite. Par contre White et Green se sont prit le chignon quand vous étiez pas là et sont restés enfermés dans leur MS, apparemment ils préfèrent se passer les nerfs à bidouiller leur MS ou à faire des simulations...
    - Ouais mais faut dire que White a vraiment abusé à se prendre pour un petit chef, il se passait rien mais il arrêtait pas de nous sermonner, c'était chiant !... Euh pardon, Lieutenant.
    - Ouais, surveillez-vous Sergent Turner. Ce n'est pas facile pour tout le monde cette mission, surtout que ce doit être la première fois que vous êtes confrontés à une véritable situation de combat.
    - Non, Green a déjà combattu une fois, du moins c'est ce qu'il a dit tout à l'heure,
    rétorqua Zvenden. Apparemment ils avaient dû affronter des bandits qui tentaient d'intercepter un cargo en provenance de Mars. Au fait, vous savez ce qu'elle a, l'agent spécial ? J'ai pas encore vu sa tête depuis qu'elle a débarqué, elle pourrait au moins avoir les... Euhm de venir nous voir et dire ce qu'il se passe, bordel !
    - Aucune idée, elle est encore terrée dans son Cosmos je pense.
    - Apparemment... On devrait tous l'être normalement vu que l'alerte rouge est maintenu. Vous êtes aller voir le capitaine, Lieutenant ? Vous savez quand est-ce qu'on se barre de ce guêpier ? Il parait que l'ES et l'UT traine dans le coin, c'est louche quand même.
    - Il... Il m'a dit que l'alerte serait levé une fois qu'on aurait "déposer" le sous-lieutenant quelque part.
    - C'est une blague ?
    S'exclama Turner. On doit jouer les taxis maintenant ! Elle peut pas partir seule, comme elle est venue ?!
    - Calmez-vous, Sergent ! Ça ne sert à rien de s'énerver. Je n'ai pas eu plus d'information que vous à ce sujet, ça doit encore faire parti de sa mission "top secrète"... On est obligé de se plier au protocole, on n'y peut rien.

Les trois pilotes se turent, Xavier fixant son gobelet et ses deux jeunes subordonnées grimaçant de mécontentement, Turner regardant les MS dans le hangar, fixant le Cosmos. Il eut soudain une exclamation horrifiée et se leva immédiatement pour se rendre au hangar. A son tour Xavier regarda le Cosmos et aperçut Bastian qui tenait quelque chose à la main et repoussait un membre du personnel qui tentait de l'arrêter. Il semblait vouloir forcer l'ouverture du cockpit avec un outil ! Sans plus attendre, il partit à son tour au hangar avec Zvenden.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom

Phantom

Féminin Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t382-dossier-de-phantom

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Mer 8 Mai 2013 - 20:07

Les choses se passaient comme prévu, le petit capitaine de Corvette ne pouvait pas résister à la pression du Commandant et encore moins au protocole du Secret-Défense. Cela n'était pas vraiment pour lui faire plaisir de se les mettre dans les pattes mais elle avait besoin d'un navire pour transporter, si jamais, sa trouvaille. Pour sûr qu'en cas de succès que le général Zweinist serait très content...

Installée dans son Cosmos, elle ne prêta guère attention à l'escadrille qui venait de rentrer et se mit à réfléchir à tout les plans d'approche possible pour aborder le Sunrise. Elle devait parvenir à l'endommager suffisamment pour conduire à sa reddition et pas le détruire. La première choses à faire serait donc de l'immobiliser en lui détruisant ses tourelles lasers puis en endommageant sa propulsion, tâche très épineuse même pour elle. De plus, il fallait s'attendre à devoir en découdre avec les forces mobiles, sans pour autant leur laisser le temps de déployer le Gundam si jamais celui-ci est à bord. Plusieurs scénarios étaient possible, elle les testa à travers quelques simulations quand soudain de l'agitation devant son Cosmos l'interrompit : un abruti tentait d'ouvrir son cockpit.

Pa réflexe, elle prit son arme de poing, et avant même que l'individu n'ait pu abimer son appareil elle ouvrit la porte et lança son couteau sur son bras armé, puis jaillit pour lui placer un coup de poing dans le ventre enchainé d'un coup de pied pour le repousser à terre. Avec la faible gravité, les coups étaient moins efficace et le pauvre type se contenta de flotter vers le MS d'en face. Apparemment il en eut pas assez et voulut revenir à la charge mais il se stoppa net lorsque Phantom pointa son pistolet sur lui. A même moment, elle reconnut le Lieutenant Hyacintho.
    - Lieutenant, si vous n'êtes pas capable de tenir vos hommes, alors ne soyez pas surpris que certains se retrouvent à l'infirmerie. Je ne laisserais personne entraver ma mission et j'éliminerais tout ce qui s'y essayerait, ennemi comme allier.

Ces paroles, très froide comme à son habitude, calmèrent la fougue du jeune soldat qui lui faisait face. Apparemment c'était un pilote de l'escadrille, un certains Sergent Bastian. Un autre type vint vers lui et examina son entaille, assez profonde, faite par la blessure au couteau. Lui aussi semblait énervé, et n'eut d'autre geste que de prendre l'arme blanche et de tenter de la jeter sur Phantom. Avant même qu'il n'ait pu exécuter son geste, il se prit un tir ionique qui l'assomma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Hyacintho

Xavier Hyacintho

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2012
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f1-dossiers-personnels
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t381-dossier-de-xavier-hyacintho#3205

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Mer 8 Mai 2013 - 20:20

Xavier ne put qu'assister avec horreur à la scène de mutinerie qui se produisait : comme il le redoutait, voila que certains venaient à s'en prendre directement à Phantom. Bastian le premier subit une blessure à l'épaule après avoir tenté de forcer le cockpit du Cosmos, et Turner, pour ne rien arranger, voulu lui donner vengeance mais se retrouva assommer avant de faire quoique ce soit. Xavier ordonna à Zvenden de contacter l'infirmerie et appela du personnel autour à venir évacuer les blessés. Il sauta en direction de Phantom et atterrit sur le blindage du Cosmos, juste devant elle.
    - Sous-Lieutenant Phantom ! Je suis encore le chef de cette escadrille et vous n'avez aucune autorité à bord de ce vaisseau sauf le respect que l'on vous doit pour votre rang ! Si vous voulez abattre un supérieur hiérarchique direct, alors faîtes donc ! Mais je vous promets qu'on vous balancera sur le champs vous et votre Cosmos par dessus bord !

Son regard se voulait très dur, et le ton ferme. Il ne pouvait entrevoir son visage derrière ce casque qu'elle gardait en permanence, pour autant il voulait quand même la fixer comme droit dans les yeux et montrer qu'il ne se défilait pas devant elle.
    - Nous sommes tous à cran sur ce vaisseau, et vous avez pu constater que certains de mes pilotes, très jeunes, ont craqué ! Vous nous amenez devant des dangers inconsidérés rien que par votre présence, je vous conseille donc de vous faire très discrète et d'éviter d'éveiller davantage l'animosité de chacun ! Donc, s'il vous plait, Sous-Lieutenant Phantom, baissez votre arme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom

Phantom

Féminin Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t382-dossier-de-phantom

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Mer 8 Mai 2013 - 20:28

En réaction, le Lieutenant Hyacintho organisa l'évacuation des blessés et, à sa surprise, osa se poster juste devant elle, par réflexe elle garda son arme pointé directement sur lui. Il se voulait très déterminé, mais elle en avait connu d'autres. Son discours était pathétique, d'abord des menaces puis maintenant un ordre. Ce n'était qu'une bande d'incapable, mais elle n'avait pas d'autre choix, elle avait encore besoin d'eux. Phantom baissa alors son arme et la rangea dans son étui.
    - Ne cherchez plus à me gêner et tout se passera bien.

Maintenant, elle n'aspirait qu'à retourner dans son MS et se préparer pour son prochain combat, pourvu que ces idiots ne tentaient plus rien contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Hyacintho

Xavier Hyacintho

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2012
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f1-dossiers-personnels
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t381-dossier-de-xavier-hyacintho#3205

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Mer 8 Mai 2013 - 20:37

" Et tout se passera bien... " Comment pouvait-elle affirmer ça avec autant d'assurance ?! Xavier voulait l'apaisement mais son attitude hautaine était insupportable. Quelle soit distante envers l'équipage était une chose, mais qu'elle se montre si arrogante et si peu compréhensive en était une autre. Ce n'était peut-être pas la meilleur solution mais Xavier pensait qu'ils avaient tous besoin de savoir ici ce qu'il se passait, qu'ils avaient besoin de savoir vers quels dangers ils se précipitaient.
    - Comment vous pouvez vous montrer si affirmatif ?! Il y a l'Union Terrienne et l'Empire qui sont dans les parages, les renforts ne sont pas prêt d'arriver et nous pouvons croiser un vaisseau ennemi lourd à tout moment et trouver la mort !! Sous-Lieutenant, et je pense parler au nom de l'équipage, vous nous devez des explications sur ce qui se passe et pourquoi on risque nos vies à vous aider !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phantom

Phantom

Féminin Messages : 10
Date d'inscription : 29/04/2013
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t382-dossier-de-phantom

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Mer 8 Mai 2013 - 20:48

Phantom se retourna à cette remarque. Elle n'appréciait pas du tout l'attitude ce Lieutenant trop curieux, ce n'était pas le comportement que devait avoir un soldat. Un vrai soldat devait agir comme elle, sans se poser de question et exécuter toutes les missions qu'on lui présentait, mais ça il ne semblait pas l'avoir assimilé, ou alors l'avait-il oublié à force d'errer dans l'espace en patrouillant ?

Sans répondre, elle décrocha d'abord son casque puis le retira pour dévoiler sa chevelure mi-longue mais surtout son visage, son visage recouvert d'un masque blanc étrange. On ne pouvait voir que ces yeux sombres à travers deux fentes qui lui permettait de voir. Jetant le casque dans son cockpit, elle s'approcha lentement du Lieutenant.
    - Vous avez raison, je vous dois des explications, approchez...

Lorsqu'il fut quasiment collé à elle, elle lui susurra quelque chose à l'oreille.
    - Cette mission est... Top... Secrète... Donc...

Un violent coup de genou partit dans l'abdomen du Lieutenant pour lui couper le souffle, ce qui eut aussi effet de le repousser.
    - Contentez vous de faire votre boulot de soldat et d'être fier d'agir pour la grandeur de la République !! Vous n'avez rien besoin de savoir d'autres !!

Ceci n'était qu'un avertissement pour calmer ses ardeurs, elle n'avait pas pour habitude de se montrer si proche physiquement de quelqu'un autre avec son le Général, quelque part elle se sentait un peu gênée par ce qu'elle venait de faire mais elle jugea que c'était le meilleur moyen d'éliminer cette gène que le Lieutenant représentait. Espérant qu'il ait compris la leçon, elle s'enferma de nouveau dans son cockpit jusqu'à qu'une alerte indique que le vaisseau ennemi était en visuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier Hyacintho

Xavier Hyacintho

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2012
Dossier Personnel (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f1-dossiers-personnels
Dossier Militaire (CO) : http://crimsondawn.frbb.net/f4-dossiers-militaires
Dossier (CA) : http://crimsondawn.frbb.net/t381-dossier-de-xavier-hyacintho#3205

MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   Mer 8 Mai 2013 - 21:09

Xavier s'était totalement fait avoir par ses émotions. D'abord il s'était emporté en réclamant des comptes à Phantom; ensuite il s'était laissé amadoué lorsqu'elle enleva son casque mais il fut quelque peu... Déçu ? De voir qu'elle portait un masque pour dissimuler son visage, elle n'avait même pas le courage de se montrer sous son vrai jour... Le pire pour lui était de s'être laissé berner, en pensant qu'elle allait enfin tout lui expliquer, elle profita de sa mégarde pour le repousser et lui remettre les idées en place, une véritable humiliation !

Lorsqu'elle rentra dans son cockpit, il ne préféra rien ajouter, les choses étaient désormais clairs. Il ferait son possible pour maintenir ses hommes et lui-même en vie et laisserait crever cette fanatique au lieu de la secourir. Le vaisseau courrait peut-être à sa perte par sa faute mais il ne se laisserait pas mourir aussi facilement juste pour ses beaux yeux sombres...

On évacua enfin les deux pilotes blessés à l'infirmerie, vu leur état il n'était même pas question de compter sur eux pour le prochain combat. Xavier s'imaginait que Phantom avait fait exprès de les blesser grièvement pour ne pas qu'ils puissent combattre et la gêner dans sa mission, une attitude qui lui correspondrait parfaitement du peu qu'il savait d'elle, mais peut-être aussi devenait-il un peu paranoïaque. Le capitaine bien entendu demandait des comptes mais Xavier se contenta de dire que ce n'était qu'un simple incident dû au stresse et qu'il ferait un rapport détaillé plus tard; Salesbergen se doutait bien qu'il lui cachait quelque chose mais n'insistait pas d'avantage. Xavier ne lui faisait plus vraiment confiance, comme lui-même ne lui faisait pas confiance. Le capitaine savait pour la mission et refusait de lui en parler, mais il ignorait pour quoi.

Prenant son mal en patiente, Xavier retourna à son MS et fit le point sur la situation. Il laisserait probablement le Cosmos agir à sa guise, à dire vrai il s'en foutait désormais. Il savait qu'il pouvait compter sur Zvenden mais redoutait que Green et White se querellent, du moins les rapports avec eux étaient devenus aussi très tendus, il n'y avait plus la place au rire et à la détente avant combat et tout ça, c'était de la faute de Phantom... Elle portait bien son nom, elle qui porte le masque blanc, et qui hante les esprits de l'équipage pour ne se semer que la confusion.

Secouant la tête, il reprit ses esprits lorsque une alerte annonçait qu'un vaisseau ennemi terrien était en visuel, était-ce ça que Phantom cherchait ? Il n'en savait rien et s'en fichait, il ne restait plus qu'à attendre les ordres pour décoller, mais connaissant le capitaine, Xavier se disait qu'il attendait sûrement que l'ennemi engage en premier pour mieux riposter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un prototype très convoité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un prototype très convoité
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour une occasion très spéciale !
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Des animaux très curieux .
» Un jeu très bien =D
» Croisé Griffon très emmélé (caniche..?) à Béthune - ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gundam Crimson Dawn :: Espace Role-Play :: L'espace inter-planétaire-
Sauter vers: